AFFAIRE MERAH Le caporal Abel Chennouf enfin honoré par l’État

C’est un combat qu’Albert Chennouf, le père du caporal Abel, 24 ans, tué le 15 mars 2012 à Montauban par Mohamed Merah, mené depuis longtemps : L’État a pour projet de créer une mention “Mort pour le service de la nation”, qui devrait notamment être attribuée aux trois militaires abattus par le tueur au scooter, a indiqué hier une source proche de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

Une information révélée au lendemain de la rencontre entre Jean-Yves Le Drian et Albert Chennouf, celui-là même qui accuse Bernard Squarcini, l’ancien patron de la DCRI d’être l’assassin présumé de son fils.

La nouvelle mention qui s’ajoute aux deux autres “Mort pour la France” et “Mort en déportation” permettra l’inscription sur les monuments aux morts des noms des trois soldats tués par Merah à Toulouse et à Montauban. Ils bénéficieront par ailleurs d’un avancement de grade militaire à titre posthume. Une satisfaction, “une fierté incommensurable” a commenté sur RTL le père du caporal Abel Chennouf lui-même papa d’un garçon (né après sa mort, Ndlr) qui sera reconnu pupille de la Nation.

Selon l’entourage du ministre, un amendement instaurant la nouvelle mention devrait être discuté lors de l’examen, en cours au Parlement, du projet de loi sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

S.Ma

Partager