NÎMES Le colis radioactif n’a toujours pas été retrouvé

Dix jours déjà que le colis contenant du fluor radioactif reste introuvable. Le 19 novembre dernier, une caisse métallique de 20 cm de côté sur 28 cm de hauteur destinée au CHU de Nîmes, avait été égarée par un camion de livraison au niveau du rond-point des Nations Unies à Nîmes. À l’intérieur de cette caisse se trouvait une fiole de fluor radioactif utilisé dans le cadre d’examens diagnostiques en médecine nucléaire.

Contactée par une personne affirmant avoir aperçu un colis sur le bord de la route, la police est rapidement intervenue, mais la caisse avait alors disparue. Une disparition inquiétante car si aujourd’hui le fluor aurait perdu l’essentiel de sa radioactivité, “en revanche le jour de la perte du colis, la fiole présentait des risques radiologiques importants pour toute personne se trouvant à proximité, en particulier si la source était sortie de son colis et manipulée” a précisé par communiqué l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Toute personne ayant été en contact avec la caisse ou l’ayant vu doit contacter les sapeurs-pompiers puis l’ASN (numéro vert des urgences radiologiques 0800 804 135). En cas d’exposition significative aux rayonnements, une prise en charge médicale spécifique pourra être organisée, souligne le communiqué.

La société de transport n’a pas respecté les règles d’arrimage du colis

Selon l’enquête menée par la division de l’ASN de Marseille, “la société de transport n’a pas respecté les règles d’arrimage du colis et n’a pas utilisé les sangles nécessaires.” En raison de la perte d’une source radioactive ayant pu présenter des risques importants et du non-respect de règles élémentaires de transport, l’ASN classe cet événement au niveau 2 de l’échelle INES (échelle internationale de gravité des évènements nucléaires et radiologiques), graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité.

 

Partager