A la uneActualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.Santé.Société

NÎMES : Grande opération de sécurité routière, hier soir, avant le passage à la nouvelle année

Photo Objectif Gard / TD

Vêtus de gilets jaune avec l'inscription "gendarmerie", le commandant Mantel, chef de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière – EDSR - et le Colonel Poty se tiennent côte à côte à la barrière de péage Nîmes Centre. Avec six autres gendarmes, ils stoppent chacun des véhicules qui sortent de Nîmes en direction de l'autoroute A54. Le but de cette opération qui s'est tenue, hier soir, de 19 à 21 heures : sensibiliser les conducteurs aux dangers de l'alcool pendant les fêtes de fin d'année. "Celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas", martèle le commandant Mantel. Ça tombe bien. Ce samedi soir, après plus d'une heure de contrôle, aucun automobiliste n'a été contrôlé avec un taux positif. Réceptifs, les conducteurs récupèrent les flyers distribués par les militaires.

Également présente, la directrice du cabinet du préfet, Julie Bouaziz explique :"Le constat, c'est que l'alcool rend tout le monde plus vulnérable. Que l'alcool est impliqué dans la moitié des accidents. On conseille donc aux automobilistes de s'organiser. Les jeunes, qui sont souvent les plus touchés, peuvent se faire accompagner par leurs parents. Il existe aussi des systèmes de navettes, des taxis..." Le commandant Mantel rebondit :"C'est vrai que notre cible prioritaire est de sensibiliser les 18-24 ans. Aujourd'hui, on est là en prévention. Mais dans les trois jours à venir, on va mobiliser plus de 300 militaires sur les routes du département. Avec un pic d'affluence dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier où nous serons présents de 20h à 10h du matin". Les gardois sont prévenus.

L'équipe de la sécurité routière. Photo Objectif Gard. TD

En parallèle, ce samedi soir, toujours dans le but de sensibiliser les jeunes, plusieurs membres de la sécurité routière s'étaient donnés rendez-vous au Space Bowling, à côté du Kinépolis. Autour d'un test plutôt amusant qui consiste à enfiler des lunettes qui procurent la même visibilité que lorsque l'on est à 0,50g d'alcool, soit un peu plus de deux verres, le but du jeu est d'attraper une balle de tennis. Sans les lunettes, l'exercice est d'une très grande simplicité. Avec les lunettes, peu de personnes parviennent à saisir la balle. L'explication de cet échec est apportée par l'un des membres de cette opération :"Avec les lunettes, on prend conscience de la diminution du champ visuel. C'est ce que l'on voit quand on a bu. Les personnes qui les ont testées sont surprises du résultat. La plupart, confiantes, pensaient pouvoir attraper la balle d'une seule main. Et même à deux mains, elles n'y arrivaient pas".

Toutes ces opérations pour lutter contre les dangers de l'alcool au volant sont régulièrement répétées. Elles permettront, peut-être, à terme, de faire baisser le nombre toujours trop important de tués sur les routes. Depuis le début de l'année, 65 personnes ont perdu la vie sur les routes du département. Cette année, pour le passage à la nouvelle année, les militaires espèrent réitérer la performance de l'an dernier : aucun mort pendant les fêtes à la fin de l'année 2011.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité