Actualité générale.Actualités

VILLAGE DES MARQUES J.P Fournier en action pour faire annuler la validation du projet

Jeudi 17 janvier, la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) se réunissaient en Préfecture du Gard pour délibérer sur la création ou non d'un village des marques à Fournès, à proximité de l’échangeur A9 de Remoulins. Un projet commercial de 22.000 m2 avec 110 boutiques portait par les sociétés Advantail et DTZ. Après un peu plus de deux heures de discussions, les délibérations sont tombées : La CDAC a voté en faveur du village des marques avec 7 voix pour et 5 voix contre. Ce qui ne réjouit pas le sénateur-maire de Nîmes et président de Nîmes Métropole, Jean-Paul Fournier, qui est allé de son petit mot.

"Dès l'annonce de la décision, j'ai décidé d'établir des contacts avec les maires des autres villes opposées au projet pour porter un recours devant la CNAC.

Je regrette profondément cette décision et tient à rappeler la ferme opposition de la Ville de Nîmes, qui s'est prononcée contre le projet lors de cette CDAC ! Tout comme les villes d'Avignon, d'Arles, et de Lunel, Nîmes a défendu un aménagement du territoire raisonné et raisonnable.

Or, sous couvert des hypothétiques emplois créés, ce dossier  va à l'encontre de toutes considérations environnementales et économiques. Déconnecté  des zones commerciales existantes, accessible uniquement en voiture, il ne satisfait en aucune façon un besoin des habitants de la zone de chalandise. En effet, le territoire ne souffre d'aucun déficit d'offre commerciale en matière d'équipement de la personne. Comment ne pas y voir, alors, un risque évident pour le tissu commercial de nos centres urbains ?!

Présenté comme un village méditerranéen authentique, la lecture du dossier laisse sceptique sur les intentions réelles des porteurs du projet qui parlent de tourisme commercial ... Les touristes qui viennent découvrir notre territoire trouveront-ils l'authenticité en visitant 90 boutiques de prêt-à-porter de marques ! Permettez moi d'en douter et à titre personnel de préférer, pour ces touristes, la découverte des richesses patrimoniales de Nîmes et de ses commerces !

Compte tenu de l'évolution de ce projet, je ne peux que déplorer, une nouvelle fois, que ce soit un Nîmois, nommé Commissaire Enquêteur, qui donna le premier un avis favorable !"

S.Ma

 

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “VILLAGE DES MARQUES J.P Fournier en action pour faire annuler la validation du projet”

  1. …Comment ne pas y voir, alors, un risque évident pour le tissu commercial de nos centres urbains ?!…

    plutôt cocasse d’entendre cela de la bouche même du fossoyeur de l’écusson.

  2. Fournier qui se plaint que des « reboussiers » bloquent ses projets à Nîmes est donc le premier à faire la même chose…
    Fais ce que je te dis ne fais pas ce que je fais…

    Je suis POUR ce projet.

  3. MAIS QUEL HONTE et quelle mauvaise foi … !!!!! apres avoit tué les commerces de nimes entre ces travaux en dépit du bon sens , celui qui inaugureradans 3 mois 50 000 m2 supplémentaires de zones commerciales a nimes ose pretendre qu’il defend le tissu economique nimois …. trop sympa d’aller se faire de la comm en plaidant contre les villages de marques , pas besoin d’allez si loin a 1km du centre de nimes ca pousse comme un champignon !!! ca m’ecoeure toute ces manipulations mediatiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité