A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE – LAVAL : 3-0. En patrons !

S’il devait y avoir une mi-temps idéale pour un supporter de football, elle ressemblerait certainement à celle à laquelle ont assisté les 5 000 spectateurs présents aux Costières ce soir. Pendant les 45 premières minutes, le public a eu le droit à tout : à des buts, à du beau jeu et à du spectacle. Les crocos, comme ils en ont pris l’habitude depuis quelques temps, ont encore séduit leur public. Va falloir se méfier, il va commencer à s’habituer.

Histoire de montrer d’emblée qui est le patron sur le terrain, Nîmes ouvre le score dès la 6ème minute. Yassine Haddou, à 25 mètres, frappe un coup-franc dont la trajectoire gêne Arnaud Balijon, le gardien de Laval, qui ne parvient pas à saisir le ballon et qui le remet sur la tête de Gragnic qui le pousse au fond d’un but vide. 1-0. Ca démarre fort !  Cinq minutes plus tard, alors qu’on ne sait pas ce qui passe dans la tête des défenseurs lavallois qui décident de tenter de jouer un hors-jeu au milieu du terrain, Vincent Gragnic hérite d’un caviar d’Ogounbiyi et part seul, du milieu de terrain, en un contre un au devant de Balijon. Le portier lavallois sauve son équipe en se couchant bien sur le tir de Gragnic. A la 15eme minute, Viale manque la seule occasion de son équipe en première mi-temps en frappant un ballon à bout portant sur un mauvais renvoi nîmois. Merville, impeccable pendant les 90 minutes, réalise une belle parade. Sur le contre, Nouri et Gragnic font leur numéro dans la surface mais l’ancien havrais croise trop son ballon. Une minute après, pas le temps de souffler pour le public, Riad Nouri se retrouve encore seul dans la défense mais sa frappe est contrée du pied par un Balijon chanceux sur ce coup-là.

Après les attaquants nîmois, c’est au tour de l’arbitre de se faire remarquer. A la 28eme, alors qu’il réussit son contrôle et qu’il prend le dessus sur son adversaire dans la surface, Nouri est fauché sous les yeux de l’arbitre qui ne bronche pas. Etonnant ! Victor Zvunka fait des bonds sur son banc. A la 35eme, rebelote. Cette fois, c’est Benezet qui fait la différence et qui s’effondre dans la surface. L’arbitre ne dit rien. Zvunka non plus mais ses hochements de tête en disent déjà tellement... Et puis, à la 41eme, viens la libération pour le public. Benezet, toujours aussi rapide et percutant, déborde sur son aile et centre pour Ogounbiyi. Au point de penalty, il contrôle, attend, crochète. Le public a envie de lui hurler de tirer. C’est ce qu’il se décide à faire et même plutôt bien. Son tir croisé se loge dans le petit filet. 2-0. Deux minutes plus tard, Nouri le terrible, idéalement servi, tente un lob de plus de 25 mètres sur Balijon qui réalise un arrêt de grande classe pour éviter à son équipe de sombrer. A la retombée du ballon, Benezet ne cadre pas sa tête. Les spectateurs se rendent à la buvette en ayant vu une incroyable première mi-temps. A coup sûr la plus belle de ce début de saison aux Costières.

Forcément, après une telle prestation, le moindre coup de mou saute tout de suite aux yeux. Pendant les vingt premières minutes de la deuxième mi-temps, les nîmois n’y sont plus. Si bien qu’on se demande si les joueurs professionnels n’ont pas profité de la mi-temps pour rentrer chez eux laissant leur place à l’équipe des sosies du Nîmes Olympique. En première mi-temps, Nîmes a joué comme une équipe de Ligue 1, elle joue désormais comme une équipe de National. Heureusement, la mauvaise passe ne va durer que vingt minutes. Heureusement, Laval, contrairement à Sedan il y a quinze jours, n’en profitera pas pour revenir à la marque malgré l’énorme occasion de Gimbert qui fusille un Merville encore à la parade (57’). Et c’est justement quand les joueurs de Zvunka relèvent la tête que Benezet enfonce le clou et tue le match (72’). Bien lancé, en un contre un contre son défenseur, son contrôle parfait élimine son adversaire. Serein, il choisit un intérieur du pied pour tromper Balijon. 3-0. Nouri s’illustrera une dernière fois dans ce match en contournant à lui seul,  à force de crochets, une partie de la défense adverse. A l’entrée de la surface, sa frappe heurte le poteau (84’). Avec cette nouvelle victoire à domicile, la cinquième consécutive sur sa pelouse, Nîmes s’accroche à cette belle sixième place.

Les réactions :

Philippe Hinschberger, entraîneur lavallois

Philippe Hinschberger : « En première mi-temps, on ne faisait pas le même sport que Nîmes. Eux, ils jouaient un football percutant. Je ne sais même pas si mes attaquants ont fait deux passes consécutives réussies. On était fantomatique. Et encore, on s’en sort bien. La deuxième mi-temps m’a un peu rassuré ».

Pierre Bouby : « On confirme. On reprend notre habitude de marquer rapidement. On est content parce qu’on ne prend pas de but et qu’on arrive à contenir les attaques des adversaires. Devant, ça part de tous les côtés. En première mi-temps, on aurait pu en mettre quatre. On aurait préféré d’ailleurs. On prend du plaisir à jouer au foot ».

Riad Nouri : « On ne peut que gagner ce soir. On se trouve bien. J’ai pratiquement des automatismes avec tout le monde. Je suis content d’être sur le terrain. J’aurai quand même aimé marquer ce soir. Mais on a gagné et c’est l’essentiel ».

Victor Zvunka : « On a fait une très belle première mi-temps. En début de deuxième, Laval a joué le coup à fond pour essayer de marquer un but. On a su être solidaires et ne pas prendre de but. Ce soir, les joueurs ont réagi après la défaite à Caen. C’est à ça qu’on voit les grandes équipes. On verra quel objectif on peut atteindre à la fin février-début mars, après le match contre Guingamp ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité