A la uneActualité générale.Actualités

SOCIETE FTP LABO : De la graine d’innovation « made in Nîmes « !

Nouvelle étape dans la série municipale qui pourrait s'intituler "à la recherche de nos brillants entrepreneurs". Après "Jean-Paul Fournier chez Créajeux", le maire de Nîmes, accompagné de quelques compagnons de l'hémicycle, a visité les locaux de la société FTP Labo, située dans la zone industrielle de Saint-Cézaire. Une entreprise "innovante" et presque unique au monde… La société spécialisée en mobilier urbain, notamment la fabrication de tringles plastiques servant à lier les affiches publicitaires des panneaux déroulants, est l'une des deux sociétés au monde à réaliser ce type d'activité !

Le marché a été flairé il y a dix ans, par David Tebib et Laurent Pumiglia, alors fournisseurs de produits d'entretien. "Il n'y avait qu'une entreprise sur le marché. Les prix étaient bien sûr exorbitants (…) Nous sommes arrivés et nous avons, si l'on peut dire, 'cassé' le marché", nous confie Laurent Pumiglia.

Panneaux publicitaires.

Après les galères financières, que peuvent connaitre ces jeunes directeurs de S.A.R.L, les entrepreneurs sont parvenus à se faire depuis deux ans, une véritable place sur le marché des panneaux publicitaires. "Nous avons déposé des brevets internationaux. Nous en avons déposé un autre, qui devrait voir véritablement le jour d'ici 2014", atteste Laurent Pumiglia. Comme disait le groupe Elmer food beat : le plastique c'est fantastique !

"Nous avons des marchés en France, en Australie, à New York", ajoute de son côté David Tebib, qui précise travailler principalement pour les entreprises "Cemusa" "Clear Channel", "Decaux". "Cela signifie que si nous allons à New York, il y aura un petit peu de Nîmes…", plaisante fièrement Jean-Paul Fournier.

Cinq personnes sont actuellement embauchées dans la structure nîmoise, qui fait régulièrement appel à des intérimaires lors des livraisons des bobines de plastiques. FTP Labo fait fabriquer ses produits en Asie, plus précisement au sud de Shanghai (Chine). "Ce n'est pas pour des raisons de coût du travail. Le transport nous revient extrêmement cher. C'est pour le savoir-faire. Ils étaient les seuls à nous fournir un grande quantité de plastique, avec des bords collants. Nous avons essayé de les produire en Italie, ça n'a pas marché", assurent les chefs d'entreprises.

Dans notre contexte de mondialisation, l'innovation reste la clef de la croissance nîmoise, tandis que de l'autre côté de l'Oural, les ateliers du monde aiguisent leur savoir-faire.  FTP Labo, un bel exemple de l'évolution de l'économie internationale.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “SOCIETE FTP LABO : De la graine d’innovation « made in Nîmes « !”

  1. David Tebib, Président de l’USAM, est un homme fiable et compétent! David Tebib sait manager! Je le félicite pour son parcours et lui souhaite d’aller encore très loin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité