Actualité générale.Actualités

FOIRE DE NÎMES Quand les Nîmois recherchent du spectacle…

Une troisième édition qui a fait un tabac... Tel est le pronostic que l'on peut avancer à un jour de la clôture de la foire de Nîmes. Hier, les Nîmois et autres languedociens ont répondu présent à l'événement, organisé au Parc des Expositions ! À 3 euros l'entrée, ça ne vaut pas le coup de s'en priver comme qui dirait !

À l'extérieur, les visiteurs ont garé sauvagement leur voiture sur le trottoir, empiétant sur la piste cyclable ou occupant la pelouse... Au cœur de la foire, des dizaines de visiteurs attendent pour s'introduire sous le chapiteau de l´allée centrale... "Il faut patienter, il y a trop de monde", explique un agent de la sécurité. "Attendre ! Ça c'est la meilleure !", réagit un visiteur. "C'est vrai que ce n'est pas aussi grand que la foire de Montpellier... On doit étouffer la dedans", lance une quinquagénaire, qui tente de dissuader son mari d'entrer. Les visiteurs les plus patients et gourmands ont trouvé l'astuce : la pause churros pour faire passer le temps...

Sous le très convoité chapiteau, différents commerçants exposent leurs produits... Les stands les plus populaires restent les ateliers "télé shopping" qui, avec une allocution digne de celles des plus grands comédiens, ils vous vantent les mérites de leurs marchandises... Dure la vie de commercial... Les ustensiles de cuisine connaissent un grand succès ! "Tu crois que je peux acheter ce couteau ?", demande Mireille à son mari. "Fais ce que tu veux", lui répond ce dernier. La soixantaine bien tassée, Georges observe la scène. "C'est vrai que les démonstrations ont du succès. Mais moi, je suis venu prendre des informations, des contacts pour acheter de nouveaux volets pour ma maison. Je n'achète jamais à la foire, mais c'est un bon moyen pour voir l'état du marché" , explique ce consommateur averti.

De retour dehors, Anthony, un sandwich à la main est plus que circonspect:  "les gens achètent surtout des gadgets. Ce qui est dommage c'est qu'il n'y ait pas davantage de produits du terroir". Et de se lancer dans un long parallèle entre le Maroc et la France où l'un "n'a pas besoin de consommer" tandis que l'autre "consomme à outrance des produits dernier cri en oubliant la valeur de l'artisanat". Le comble c'est qu'Anthony lui-même, a craqué pour un couverte en silicone. Ah, société de consommation, quand tu nous tiens !

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité