Actualité générale.ActualitésCAC AlèsPersonnalités.Société

ALÈS Mickaël Blondeau arrive… et le Club Alès Cévennes Volley Ball se réveille

En gagnant samedi 16 février dernier contre Martigues 3 set 0, le Club Alès Cévennes Volley Ball voit s'éloigner la zone de relégation. Il semble que la démission de son entraîneur Elie Mehreb le 12 février dernier et son remplacement par Mickaël Blondeau ait créé l'électrochoc nécessaire à l'équipe alésienne.

Un score sans appel, 3-0 contre Martigues. PhotoDR/cacvb

Au vue de la situation sportive de l'équipe première du CAC Volley Ball, Elie Merheb, entraîneur de l'effectif professionnel a dressé, dans un communiqué de presse "un constat d'impuissance, estimant notamment qu'il n'avait plus l'oreille des joueurs". Soucieux de l'intérêt de l'équipe et du club, celui-ci a présenté sa démission de ses fonctions d'entraîneur de l'équipe première. Depuis 2002, Elie Merheb avait été successivement entraîneur de l'équipe réserve et responsable du Centre de Formation, puis entraîneur adjoint et enfin entraîneur principal cette saison. C'est Mickaël Blondeau, l'entraîneur de la réserve, qui a immédiatement assuré le management de l'effectif professionnel, Elie Merheb prenant en charge l'équipe réserve.

 

Mickaël Blondeau, le nouvel entraîneur en place depuis le 12 février. Photo DR/R.M

Mickaël Blondeau se présente lui-même comme un homme "franc, sans détours, mais capable de diplomatie". De formation scientifique, il définit son approche du travail comme assez pragmatique. "De fait, je suis capable de faire abstraction de la partie émotionnelle", dit-il. Arrivé en août au Club alésien, il avoue que cette prise en charge de l'équipe première arrive un peu tôt pour lui. "Surtout que le travail entrepris avec Elie que je connais bien et qui m'a fait venir commençait à porter des fruits". Pour autant, la mission ne lui fait pas peur. Après un parcours essentiellement féminin à Paris puis St Raphaël, il à déjà évolué trois ans à Toulon en Nationale 2.

"Mon objectif est de ramener les joueurs à l'essentiel, c'est à dire  le plaisir de faire ce qu'ils aiment le plus... J'ai une approche non conventionnelle mais très professionnelle de ce métier de coach. La difficulté provient souvent du fait que l'entraîneur ne vit pas seulement dans le présent mais qu'il est amené à faire des choix stratégiques qui s'inscrivent dans la durée. Ces choix ne sont pas toujours faciles à faire comprendre à des joueurs ou même à des dirigeants de clubs". Pour Mickaël Blondeau, "il faut avant toute chose que les joueurs trouvent une stabilité dans leurs performances qui leur permette de ne pas toucher à l'estime d'eux-mêmes."

Dans les faits, le changement d'entraîneur semble avoir marqué un tournant pour le CAC Volley Ball qui a remporté une très belle victoire contre Martigues. Le club qui occupe la 12ème place doit affronter samedi 23 février en déplacement l'équipe de St Brieuc qui occupe la 13ème place.  "A mon arrivée, il restait huit matchs à vivre comme huit finales à gagner. Il y avait 24 points en jeu, il en reste 21. Une nouvelle victoire permettrait de créer un écart qui  serait sans doute irrémédiable pour St Brieuc et mettrait Alès à l'abri. Quoiqu'il en soit je suis déjà très impressionné par la capacité des joueurs d'Alès qui ont su rester mobilisés dans une période très difficile."

Le communiqué du 12 février terminait sur ces mots : "Le Club Alès Cévennes Volley Ball reste ambitieux pour l'avenir", Mickaël Blondeau le confirme.

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité