PolitiquePolitique.

FRONT NATIONAL : Le numéro bien rôdé de Jean-Marie Le Pen passe par Nîmes

Julien Sanchez et Jean-Marie Le Pen

Avant de venir dîner auprès de 350 militants gardois et des départements limitrophes venus écouter son discours, Jean-Marie Le Pen, dans un entretien à la presse, a fait un tour d’horizon des maux qui, selon lui, rongent la France depuis des mois voire des années. Il est aussi revenu sur la condamnation, l’après-midi même, de son conseiller régional Julien Sanchez : « Ces sanctions sont disproportionnées. Monsieur Tapie aurait eu le sursis avec un euro de dommages et intérêts. On sait que pour les magistrats, 4 000 euros ce n’est pas grand-chose mais pour un jeune conseiller régional, c’est une somme importante ». A ses côtés, Julien Sanchez ne décolère pas : « Ce n’est pas le droit qui a été dit aujourd’hui. C’était un procès politique. Je me réserve à mon tour le droit d’aller voir le profil Facebook de Monsieur Proust ou de Madame El Baz (l’avocate qui a plaidé contre ses intérêts et ancienne adversaire socialiste de Julien Sanchez, NDLR). Ils ont intérêt à se tenir à carreaux », prévient-il.

Puis, rejouant son numéro le mieux rôdé, Jean-Marie Le Pen a passé en revue tous les thèmes qui le font bondir depuis des années. Toujours friand du bon mot, il a parlé de la « nolonté, par opposition à la volonté » de François Hollande qui « comme l’âne de Buridan n’a pas su choisir entre un seau d’eau et de l’avoine et qui en est mort ». Tel un artiste en tournée, l’homme politique a conclu son tour de chant par l’air qui l’a fait connaître : celui de l’immigration. « L’immigration massive est un danger mortel. Tout est secret dans ce domaine. Tous les chiffres sont faussés, masqués, manipulés… » avant de souligner « qu’il ne fait pas bon être français en France ». Alors, pour lutter contre tout ça, une seule solution selon le patriarche : le Front National. Concrètement, sur le terrain gardois, cela passe par l’envie de présenter une quinzaine de listes aux prochaines municipales.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité