A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

SONDAGE EXCLUSIF (2/4) Municipales à Nîmes : Fournier et Alary au coude-à-coude, dès le premier tour. Le FN entre 17 % et 18 %

A un an, presque jour pour jour, des élections municipales de Nîmes, Objectif Gard créé l’évènement. Ainsi, depuis hier, dimanche, nous publions les résultats du sondage exclusif (1) qui a été réalisé pour Objectif Gard par l’institut Opinionway. Le premier volet a porté sur la notoriété et l’image de neuf candidat(e)s susceptibles de conduire une liste aux prochaines municipales, ainsi que sur les premières réactions des potentiels candidat(e)s à leur côte de popularité dans la sphère publique. Aujourd'hui, nous publions les résultats des intentions de vote du premier tour de scrutin en deux versions : listes séparées et listes d'union. Demain, mardi, nous publierons les intentions de vote du second tour. Avant que le directeur d’enquête de l’institut Opinionway ne tire, mercredi, les principales conclusions d’un sondage qui réserve, somme toute, quelques surprises. Alors que ça s’agite dans les états-majors politiques, ce premier baromètre d’opinion fournit quelques précieux enseignements sur les chances des un(e)s et des autres de survoler les débats, avant même que leur participation ne soit confirmée et la campagne électorale engagée.

Si au premier tour des élections municipales de mars 2013, les listes s'engageaient en ordre dispersé, (il est toutefois peu probable que neuf listes soient sur la ligne de départ) Jean-Paul Fournier et Damien Alary - ou la députée Françoise Dumas si jamais le président du conseil général du Gard renonçait - mèneraient tous deux la danse, avec des scores deux à deux fois et demi supérieurs à celui d'Yvan Lachaud, à la tête d'une liste UDI/Divers droite. En fonction du taux de participation (à ce jour près d'un quart des sondés ont déclaré ne pas exprimer d'intention de vote), le deuxième adjoint et ancien député Nouveau centre, Yvan Lachaud, courrait toutefois le risque de ne pas être qualifié pour le second tour. A noter les scores non négligeables d'Alain Fabre-Pujol (7 %), ancien adjoint au maire d'Alain Clary, aujourd'hui conseiller municipal de Nîmes, qui a migré du Parti socialiste vers Europe Ecologie/Les Verts, et du conseiller municipal et conseiller régional PCF/Front de gauche, Christian Bastid (5 %). Perspective décevante, par contre, pour le conseiller régional Jean-Paul Boré, qui ne mobiliserait que 4 % de l'électorat s'il partait sous l'égide de son association Tous pour Nîmes. Le jeune loup du Front national, le conseiller régional Julien Sanchez, plafonnerait pour sa part à 17 %, soit en-dessous de son score des Législatives, alors proche des 20 % sur la ville de Nîmes.

Dans l'hypothèse où le scrutin du premier tour se déroulerait avec seulement quatre listes d'union, Damien Alary (PS) et Jean-Paul Fournier (UMP) feraient jeu égal avec 36 % des intentions de vote. Convient-il toutefois de noter que le président du conseil général du Gard disposerait, pour le second tour, du réservoir de voix (10 %) s'étant porté sur le communiste dissident Jean-Paul Boré, alors que Jean-Paul Fournier, lui, n'aborderait le second tour qu'avec des abstentionnistes à convaincre. A noter un mauvais report des voix centristes d'Yvan Lachaud, qui ne basculeraient qu'à 50 % en faveur du maire sortant, candidat à un troisième mandat.  En cas d'un premier tour livré entre quatre concurrents seulement, le frontiste Julien Sanchez, lui, ne serait crédité que d'un point supplémentaire, à 18 %.

( 1) L’étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 507 personnes, représentatif de la population de la commune de Nîmes, âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle du chef de famille. L’échantillon a été interrogé par téléphone au domicile des personnes entre les 11 et 13 mars. Opinionway rappelle que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 3 à 5 points au plus pour un échantillon de 500 répondants.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “SONDAGE EXCLUSIF (2/4) Municipales à Nîmes : Fournier et Alary au coude-à-coude, dès le premier tour. Le FN entre 17 % et 18 %”

  1. les représentants de sarkozy-copé et hollande-ayrault vont subir LEUR crise.
    N’oublions pas qu’ils portent la responsabilité de la situation économique dans notre pays, dans le Gard…à Nîmes.
    A 1 an des échéances, Julien SANCHEZ est un outsider redoutable pour le système en place.

  2. Fabre-Pujol représentant des écolos… On est en pleine science fiction ! JAMAIS en tous cas il ne mènera une liste : il se rabattra chez les socialistes pour retrouver sa famille d’origine et s’assurer une place au chaud. On ne l’a jamais vu dans le moindre combat écologiste sur la ville ! Je suis certain qu’un Pastor n’a pas dit son dernier mot et sera présent à cette élection, car il a le soutien des militants. Lui au moins saura tenir la dragée haute à tout le monde, socialistes compris.

  3. Je vois pas en quoi lorsque l’on voit les résultats de FOURNIER et de LACHAUD, respectivement 30% et 12%, vous avez envisagé un second tour d’une liste d’union menée par LACHAUD !

    La seule union possible ne peut se faire qu’autour de notre maire actuel !!!

  4. Je trouve incroyable votre choix de tester des candidats qui ne se sont même pas encore déclarés. Votre sondage ressemble vraiment à une manipulation pour influencer les appareils à se ranger derrière Alary, et à semer la zizanie à droite.

    Par ailleurs, je peux vous dire avec assurance que M. Fabre-Pujol ne mènera JAMAIS une liste écologiste. D’abord, il faudrait qu’il le soit, écolo…! Il s’agite juste avec ses trois clampins de Nîmes simplement mais n’aura pas le soutien des adhérents des Verts, lui qui préside encore un groupe SOCIALISTE. Il finira d’ailleurs en négociant sa place sur la liste de son ancien parti et ne se battra pas du tout pour faire exister une parole écologiste authentique et autonome.

    C’est Silvain Pastor que vous auriez dû tester, car lui a montré ses capacités à construire des équipes et à prendre le risque de perdre et de ne pas être élu, POUR SES IDÉES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité