Actualité générale.ActualitésFaits DiversInsoliteJustice.Personnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

Le Préfet Parisot à Alès : Qu’est ce que le fait de croire en Dieu apporte à la République ?

Les représentants de toutes les confessions réunis à la tribune. Phot DR/RM

Voilà la question qui dérange et que seul le préfet Jean Claude Parisot peut se permettre de poser directement aux représentants des différentes religions réunis ce mardi soir à Alès. Et pour cause, Jean-Claude Parisot est au centre même  de cette question,  lui qui exerce à la fois les fonctions de préfet en mission (l'un des huit postes de préfet non rattachés à un département) et de diacre de l'église catholique. Une situation qu'il explique ce mardi 26 mars  devant un public composite invité par l'asssociation ECDC dans le cadre de la semaine de la fraternité. A ses cotés à la tribune pour débattre de la question de la place du fait religieux dans la République, Frère Jean, du Skyte Ste Foy, représentant l'église orthodoxe, le pasteur Cortez pour la communauté évangélique,  L'Imam Sahnoune Karrad, et le Pasteur Nunez, représentant l'église Protestante Unie. Partant de son vécu ; (depuis la séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905, le droit français ne permet pas d'être à la fois Haut fonctionnaire et membre du clergé), le préfet Jean Claude Parisot explique le dialogue qui a été nécessaire dans l'Etat pour accepter ce qu'il appelle "mon unité de vie " entre vocation et compétence. "Au quotidien je ne fais pas de confusion". Pourtant, pour plus de précautions, il ne peut exercer comme  préfet dans le diocèse de l'évêque dont il dépend (Amiens). De la même manière il ne pourra jamais prononcer une "homélie" dans la cathédrale de sa préfecture. "Je suis préfet et diacre et pour moi c'est une richesse car j'ai conscience d l'importance de Dieu dans ma vie. Cela me permet de comprendre une dimension fondamentale de l'être humain." Placée dans ce contexte, la question délicate qu'il renvoie à tous : "Qu'est ce que le fait de croire en Dieu apporte à la France et à la République ?" prend tout son sens. L'iman Karrad expliquera d'ailleurs "combien la spiritualité renforce le rapport de l'homme à ses propres valeurs et combien le croyant va puiser dans sa religion ce qui fait sa force". Pour le Pasteur Nunez, "Dieu apporte à la République des hommes et des femmes réconciliés avec eux-mêmes", pacifiés.... Au cours de la soirée chacun va chercher les mots d'un langage commun, à l'image Frère Jean qui évoque l'accueil des êtres différents dans son monastère : "nous proposons la voie de l'Art : chanter, danser et manger ensemble sont des activités qui permettent de trouver un langage qui passe par le cœur, et l'on pourrait dire la même chose du sport qui révèle chez les plus jeunes les valeurs du partage et du dépassement". Mardi soir l'heure était à la tolérance active, celle qui s'appuie plus sur les ressemblances que sur les différences.

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard. com

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “Le Préfet Parisot à Alès : Qu’est ce que le fait de croire en Dieu apporte à la République ?”

  1. Bonjour,
    Je suis très ému u dialogue qui c’est tenu entre les croyants dans votre ville.
    Pour cela, je suis Camerounais ou la cohésion,l’entente et le respect règne entre différentes religions. C’est un bon signe pour vous qui êtes en France. Merci de corrigé le prénom de jean claude, c’est plutôt jean christophe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité