A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.EconomieEconomie.PolitiquePolitique.

GRAND ORAL DE HOLLANDE Les premières réactions des chefs de file gardois des partis politiques

Ce jeudi soir, François Hollande a passé son grand oral face à David Pujadas... et des millions de téléspectateurs. Le Chef de l'Etat qui n'est pas au mieux de sa forme dans les sondages - avec un taux d'impopularité jamais égalé pour un Président de la République après dix mois d'exercice - a tenté d'expliquer, de rassurer sinon convaincre l'opinion que sa politique est la meilleure pour sortir la France de l'ornière. Au moment où le doute s'installe, il a veillé à reconquérir la confiance des Français... a-t-il réussi ? C'est la question que nous avons posée aux chefs de file gardois de partis politiques, voici leurs premières réactions :

- Stéphane Tortajada, premier secrétaire fédéral du Parti socialiste :  "J'ai vu un président réaliste qui a tenu un discours de vérité. Il a rappelé qu'il n'était à la tête de l'état que depuis dix mois et qu'on ne pouvait lui imputer tout ce qui arrive, à commencer par les chiffres du chômage. En face, il met des moyens : contrats d'avenir, contrats de génération, simplifications des démarches pour les entreprises... A terme, François Hollande entend freiner l'augmentation du chômage. Il n'était pas dans la posture ou l'effet d'annonce, mais dans les propositions. Par ailleurs, j'ai vu un président rassembleur. Il a réaffirmé à plusieurs reprises qu'il ambitionnait d'être le président de tous les Français. Il a montré où était le cap et de quelle façon il entendait l'atteindre.

 

Julien Sanchez

- Julien Sanchez, conseiller régional LR, membre du conseil politique du Front national : "J'ai trouvé l'intervention de François Hollande très longue. Il n'a pas dit grand chose de concret. Il parle comme un candidat : il a beaucoup dit 'je vais proposer'. Ce qui m'a beaucoup choqué, c'est quand il a dit, en parlant de l'Europe, je le cite : 'le problème, c'est que je ne suis pas tout seul'. On a envie de lui dire 'ben coco, récupère ta souveraineté !' Avec Marine Le Pen, on lui propose d'ailleurs un référendum, en janvier prochain, sur ce sujet-là. Je pense enfin ce soir à tous les cocus de gauche, à tous les déçus de sa politique que je rencontre souvent sur les marchés. Il a encore perdu des électeurs avec l'annonce probable de l'allongement de la durée des retraites. Il fait la même chose que son prédécesseur."

- Christophe Rivenq, conseiller régional LR, secrétaire départemental adjoint de la fédération UMP du Gard : « Il était meilleur candidat que ce qu’il n’est président. Ce n’est pas un capitaine mais plutôt un mousse de pédalo. Un pédalo sur lequel il est bien seul, pas une fois il a cité son premier ministre. Son intervention faisait très amateur. » Voilà pour la forme. Sur le fond, Christophe Rivenq n’est pas plus avare de compliments : « Il a fait le bilan de ces dix derniers mois, il s’est contenté d’expliquer ce qu’il a fait. Il n’y a eu aucune annonce… Ah si, il veut inverser la courbe du chômage ! Comment ? En se consacrant aux emplois subventionnés avec les emplois d’avenir qui sont pour l’instant un flop au vu du nombre d’inscrits et les contrats de génération. Les aides, il faut les apporter à ceux qui créent de la richesse, aux entreprises. Au lieu de cela, on fait semblant de les aider avec des crédits d’impôts mais on leur reprend d’un autre côté. Il s’est comporté comme un élu local et non comme un président en s’expliquant sur la situation de la France sans la mettre en perspective et reniant ses engagements.

- Julien Plantier,  conseiller municipal de Nîmes, jeunes UMP :  "Une intervention pour rien, voilà ce que je retiens de la prestation de François HOLLANDE hier soir. Le Président Hollande n'a rien d'un président ! Les français attendent un pouvoir exécutif fort alors que nous n'avons rien entendu de concret ! Il nous parle d'un "choc de simplification" alors que rien n'est expliqué, il nous parle de pédagogie, d'explication... En réalité, rien n'est clair, son gouvernement est inexistant, ses mesures sont introuvables ! "JE, JE, JE" mais il ne parle jamais de la France & des français ! Il n'est pas à la hauteur des attentes de nos concitoyens. En cette période de crise, ce saupoudrage qu'il nous présente ne va malheureusement n'avoir aucune conséquence bénéfique sur le quotidien des français."

-Jean Claude Paris, conseiller général PC Front de gauche Saint Ambroix : Ce que je peux dire très rapidement, c'est que je suis un peu déçu. Il n'y a pas eu beaucoup d'annonces. On parle de boîte à outils, mais je ne sais pas si les outils sont sortis de la boîte. Certes, quelquefois il faut laisser un peu de temps au temps. Mais je trouve que l'on a là une intervention qui n'a pas été très offensive. Je vois mal comment les problèmes pourraient être résolus d'ici la fin de l'année avec les propositions qui sont faites. En plus il ne me semble pas que que cette intervention réponde réellement aux attentes de la population.

- Jean Michel Suau, vice président du conseil général PC Front de gauche Alès : "On affirme que la politique actuelle va répondre aux questions posées. Je suis de ceux qui ont largement contribué à faire élire le Président. Il fallait qu'il affirme là une réorientation, ce n'est pas le cas dans le concret. Prenez le projet de loi ANI (Accord National Interprofessionnel, ndlr), si on veut la relance il faut plus d'emploi, plus de qualification, plus de pouvoir d'achat pour les salariés... et la-dessus on a rien dit. De même pour la réforme des collectivités, je crois que c'est aussi un handicap pour l'économie. Il faut donc une inflexion de la politique. Et il faudra bien que ceux et celles qui ont voté pour lui fassent vivre la citoyenneté. Il va falloir se mobiliser pour créer un mouvement de conscience fort... même s'il y a des mesures sur lesquelles ont peut déjà se féliciter".

»

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité