Actualité générale.ActualitésActualités Gard.Autres Férias.CultureFéria Gard.

FERIA D’ARLES Padilla pour le palmarès, Yvan Fandino pour le souvenir.

Ce samedi, pour la seconde course du cycle pascal d'Arles, devant un public qui garnissait environ un tiers de l'arène, Juan José Padilla a coupé deux oreilles (généreuses) à son second exemplaire de la ganaderia Torrestrella. Le cyclone de Jerez, enfant chéri des plazzas françaises qui louent son courage (un terrible coup de corne lui a enlevé un oeil) et son toreo parfois débridé mais toujours spectaculaire, a redonné quelque peu de baume au coeur aux aficionados qui venaient d'essuyer une longue averse. Apodéré par Simon Casas, l'empresa des arènes de Nîmes - qui, au passage,  présentera les cartels de la Feria de Nîmes ce prochain vendredi - Daniel Luque a coupé une oreille à son premier toro et bien lui a pris puisque son second fut aussi insipide que le sable des arènes. La séquence émotion de cette corrida est toutefois à mettre au compte de Yvan Fandino. Aujourd'hui promu au rang des figuras, Yvan Fandino qui avait déjà offert une bien belle faena à son premier qui ne comptait pourtant pas parmi les moins compliqués, s'est surpassé pour son second. Il a fait étalage de son immense talent, de son toreo de "verdad" et a incontestablement servi le plus artistique - et vrai - répertoire de la journée. Achevant sa faena entre les cornes, sa prestation méritait assurément mieux que d'être vue par la présidence que d'un oeil !

Ce dimanche : corrida de Cebada Gago pour David Mora, Luis Bilivar et Marco Leal (17 h)

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité