Actualité générale.Actualités

ALÈS Un institut d’accueil pour les populations « vulnérables »

Visite de chantier pour M. Roustan, accompagné de JM. Suau, R. Juanchich, T. Lipinsky dans les futurs locaux de l'ITEP Alès-Cévennes. Photo DR/RM

Le CCAS d'Alès assure la maitrise d'ouvrage d'un chantier  de réhabilitation de près de  3,8 M€  dans les bâtiments désaffectés de l'école et de la CAF à Clavières destinés à accueillir dès la rentrée prochaine le déménagement de  l'ITEP ((Institut thérapeutique éducatif et pédagogique) des Amariniers, actuellement implanté à Monoblet (voir notre article).

Lors de la visite de chantier de ce mercredi matin René Juanchich qui préside l'Association Départementale  des Pupilles de l'Enseignement Public (AD PEP) a rappelé la vocation de l'association. Celle ci s'occupe des populations d'adultes et d'enfants "vulnérables" sur le département avec notamment les trois Centres Médico Psycho Pédagogiques d'Alès, Nîmes et Bagnols, les trois accueils des Aigues Marines au Grau du Roi, l'IME la Barandonne à Pont-St-Esprit et enfin cet ITEP qui sera rebaptisé ITEP Alès-Cévennes lors de son installation en ville. "Sur Alès nous avons des enfants qui ont des difficultés et qui ne pouvaient pas être pris en charge" explique René Juanchich "alors qu'il y a déjà cinq ITEP à Nîmes" . "On va accueillir ici 32 jeunes dont cinq en internat, une dizaine de grands adolescents en construction d'un projet professionnel" commente Thierry Lipinsky, directeur. "L'idée est d'accueillir essentiellement des enfants du bassin alésien". "Nous étions  trop isolés à Monoblet et cela ne correspondait  plus au travail que nous voulions faire. Il s'agit en effet de rendre notre établissement plus perméable." Ainsi Thierry Lipinsky explique qu'il a pris contact avec tous les responsables scolaires du bassin de vie afin d'établir des partenariats. "Nous avons déjà monté un partenariat avec l'unité locale d'intégration scolaire (ULIS) de la Grand Combe" poursuit Thierry Lipinsky qui rappelle la proximité géographique de l'établissement avec le Collège Daudet. "Il faut que les jeunes puissent fréquenter à la fois notre établissement spécialisé et les établissements ordinaires, le but étant de pouvoir ressortir de l'ITEP". Le nouvel institut accueillera à la rentrée près de 40 professionnels (33 équivalents temps plein) ce qui portera à cinquante les personnels (Etp) géré par les PEP sur Alès (avec les personnels du CMPP). A noter, comme le rappelle le maire Max Roustan "que le fonctionnement du centre est pris en charge par l'ARS (Agence Régionale de Santé) et que l'AD PEP sera locataire et gestionnaire des lieux suite à la signature du crédit bail du CCAS sur 35 ans". 

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité