A la une

RODILHAN : Les gens du voyage s’installent dans la commune et remercient le maire pour son accueil

A l'intérieur du camp des gens du voyage installés depuis aujourd'hui à Rodilhan

« Merci pour l’accueil. Bravo au maire ! Il faut le dire parce qu’on n’est pas reçu comme ça partout », se réjouit un membre de la communauté des gens du voyage. Ce mercredi, en fin de journée, les nouveaux arrivants – venus dans une quinzaine de caravanes - sont plutôt contents de leur nouvelle terre d’accueil : « Pour une fois, on n’a pas eu à se battre, dit une femme. Et puis, la mairie nous a mis à disposition l’eau courante et des containers. C’est parfait ! ».

Arrivés aujourd’hui, les gens du voyage ont pris leur quartier sur le parking près du stade de foot de Rodilhan. Durée du séjour ? « On ne sait pas encore exactement, explique un quadragénaire. On a dit 15 jours mais il est possible qu’on reparte avant. C’est même pas dit qu’on reste parce qu’après on doit aller en région parisienne, dans les Yvelines ». Ces grands voyageurs qui disent venir dans le coin depuis « 6-7 ans » avaient seulement oublié de prévenir la commune de leur arrivée : « Ouai, mais ça s’est bien passé quand même. Et quand on prévient à l’avance, ça ne se passe pas toujours bien », continue une femme qui prépare un morceau de rôti avec des oignons. Le maire, indisponible, n’a pas pu répondre à nos questions et donner son sentiment sur l’arrivée inopinée de ses nouveaux administrés de passage. Les gens du voyage, qui pourraient bien revenir une prochaine fois dans la commune  tellement l'accueil leur a plu, promettent qu’en partant ils donneront à l’élu une somme de 20 euros par caravane pour « faire ce qu’il veut. Pour l’école par exemple », conclut la cuisinière.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “RODILHAN : Les gens du voyage s’installent dans la commune et remercient le maire pour son accueil”

  1. Il suffit parfois de bien fixer les règles.
    Ceci étant les gens du voyage en France sont en très grande majorité Français à ne pas confondre avec les Roms, ressortissants Roumains, Bulgares…
    Du respect et de la dignité pour tous et des comptes à exiger de la part de la Roumanie et de la Bulgarie…qui touchent de l’argent des contribuables Français pour intégrer LEURS ressortissants.
    Prendre sa part de responsabilité, OUI, mais être complice du trafic Humain, NON !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité