Actualité générale.Actualités

ALÈS Prenez donc de l’altitude à Deaux

Philippe Donnay, Nathan et son papa Samuel Photo DR/RM

"Tous les pilotes de chasse et les pilotes de ligne avouent devoir leur vocation à un baptême passé dans les airs entre cinq et douze ans", commente le président de l'aéroclub de Deaux Philippe Donnay en remettant son diplôme de baptême de l'air à Nathan, sept ans, venu "prendre l'air" avec son papa Samuel lors de ce ce week-end portes ouvertes.

 

Si la journée pluvieuse de samedi a cloué les avions au sol, en revanche ce dimanche, les visiteurs se pressaient pour les baptêmes de l'air. "Nous organisons quelques journées comme celles-ci dans l'année pour mieux faire connaitre nos activités au grand public". La France bénéficie encore d'un statut  particulier qui permet aux aéroclubs de fonctionner sur le mode associatif. Résultat , cette passion reste abordable même pour les plus jeunes.  "Nous avons d'ailleurs beaucoup de jeunes au club. Pensez-donc vous pouvez voler dès 15 ans et passer votre PPL (Pilot Private Licence) à 17 ans et transporter 3 personnes. Côté coûts, les jeunes qui viennent chez nous volent environs deux heures par mois pour moins de 300€ (140€/h) et il sont prêts à passer le BPL au bout de deux ou trois ans environs après 60 à 70 heures de vol avec la formation au sol assurée gratuitement"commente le président. Il faut dire que tous les jeunes qui fréquentent le club sont fortement motivés, la plupart se destinent à des métiers liés à l'aviation que ce soit au sol, mécaniciens ingénieurs aéronautiques ou en l'air, pilotes...

 

L'un des appareils école du club de Deaux. Photo DR/RM

"Certes, nous pourrions encore abaisser les coût des heures de vol en changeant nos appareils. Car nous avons été frappé par la hausse des prix des carburants. En ce moment nous avons deux avions écoles Robin de 120 et 160 CV et un Piper de 180 CV. Ces avions consomment 25 litres de carburant 100LL à 2,20 €. la nouvelle génération d'avions légers (2 places) fonctionne à l'essence et ne consomment que 10 l."  "Nous aurions les moyens financiers d'échanger un appareil, mais pour l'instant les instructeurs préfèrent encore travailler sur deux appareils identiques". Et pendant que Philippe Donnay me commente les projets du club entre deux baptêmes de l'air, Alexandre Viala, 14 ans  s'entraîne sur le simulateur. "Nous pouvons choisir d'utiliser les avions Robin de l'école, mais l'intérêt du simulateur est de pouvoir tester d'autres appareils ou des situations extrêmes."  Tout en me proposant de "prendre le manche" Alexandre m'explique qu'il a commencé l'été dernier à Villefranche de Rouergue ou il résidait en vacances avant de poursuivre sa formation ici.

Le club qui organise également tous les ans une "journée vol de nuit" et participe au concours entre les aéroclubs : "Le vol le plus long", va fêter les 40 ans du terrain d'aviation de Deaux que gère la Chambre de commerce et d'industrie  d'Alès en 2014. L'assemblée générale festive est fixée le 18 janvier prochain le club réfléchit à des manifestations grand public pour cet anniversaire.

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité