Actualité générale.ActualitésFaits DiversJustice.Polémique.

ALÈS Affaire du jet d’œuf : Sébastien Migliore se pourvoit en cassation

Photo DR/

Le rendez-vous est donné. L'Union locale CGT d'Alès soutenue par les syndicats, Solidaires, FSU, CNT, FO, lance un appel à la mobilisation ce vendredi 19 avril à 17h30 devant le tribunal d'Alès. D'ores et déjà la Ligue des droits de l'Homme, le PCF, le Parti de Gauche, le NPA, Lutte ouvrière et le Parti ouvrier indépendant se joindront au cortège. Il s'agit-là de soutenir Sébastien Migliore tout en dénonçant le jugement de la Cour d'appel de Nîmes qui a condamné le membre du bureau de l’Union locale CGT d’Alès et élu de Cendras à deux mois de prison avec sursis, à 1 000€ d’amende et 100€ de dédommagement à verser à chaque partie civile et cinq ans d’inéligibilité dans l'affaire du jet d’œuf datée d'octobre 2010 (Lire ici). Une décision en contradiction avec le jugement en première instance puisque la relaxe de Sébastien Migliore avait été prononcée.

"S'ils comptaient nous mettre à genoux, ils se trompent"

"C'est un jugement inique et sévère qui prive Sébastien de ses droits et attaque le syndicalisme à travers Sébastien" s'emporte Bernard Vire, secrétaire général de la CGT du bassin d'Alès aux côtés de son  camarade ce mercredi 17 avril et des représentants syndicaux Solidaires, FSU et CNT, face à la presse locale. Une conférence de presse qui avait pour objectif d'éclairer les journalistes sur les actions à venir. "S'ils comptaient nous mettre à genoux, ils se trompent" a lancé à la volée un cégétiste à la retraite. À Bernard Vire de reprendre : "Nous allons étudier tous les recours possibles pour contre-attaquer et ainsi faire entendre la voix de la CGT. Si ce jugement passe, il risque de faire jurisprudence. Et lors des prochaines manifestations nous ne pourrons plus regarder les policiers dans les yeux sans être considérés comme des délinquants, des violents."

"On est entrain de jouer avec ma vie à travers cette affaire"

La première action menée donc, aura lieu ce vendredi 19 avril à 17h30 devant le tribunal d'Alès. La deuxième, que les représentants syndicaux suivront de loin tout en la regardant de près, est la proposition de loi d'amnistie sociale qui sera dans le courant du mois de mai à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale. Troisième action, pas des moindres, Sébastien Migliore se pourvoit en cassation et en appelle à la solidarité des syndicats, élus et citoyens. "On est entrain de jouer avec ma vie dans cette affaire. Je le dis et le répète, je n'ai jamais lancé d’œuf sur les forces de l'ordre. Aujourd'hui, je relève la tête grâce à mes camarades qui m'entourent."

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ALÈS Affaire du jet d’œuf : Sébastien Migliore se pourvoit en cassation”

  1. Sous un gouvernement d’extrême droite, je comprendrai, mais sous un gouvernement de droite, ce n’est tout de même pas très normal d’accuser sans preuves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité