A la uneActualité générale.Actualités

EN IMAGES. ABRIVADO. Ces Nîmois dopés à l’adrénaline taurine !

Ca se bouscule au Victor Hugo… A 13h tapantes, le premier coup de canon actait le début de la bouvine tant attendue ! Tout était mis en place le long du boulevard pour que la course camarguaise de déroule sans accroc  : policiers municipaux bien équipés, barrières métalliques dont les barreaux étaient assez espacés pour laisser passer les attrapaïre (nom provencal donné aux jeunes qui tentent d'attraper les taureaux au cours des abrivados), et personnel de la croix-rouge française, pour palier aux bobos plus ou moins graves.

Taureau de la manade de Colombet.

Premier abrivado nîmois de la saison, les sept taureaux de la manade de Bernard, de Colombet, ont enchainé les aller-retours, élégamment escortés par les gardians.

Les Gardians..
Les Gardians de la Manade de Colombet.

"Regardez les attrapaïre ! Ils tentent de soudoyer les cavaliers afin qu'ils aillent moins vite pour pouvoir attraper les taureaux", lance Linda une aficionada.  Appareil photo à la main, elle garde un oeil sur son fiston, le petit Samuel, 5 ans, qui aimerait bien faire comme "les grands" : courir après le taureau sur la piste goudronneuse.

 

Les attrapaïre : Laurent, Mathieu, Antoine, Jd, Gregory et Bernard, le manadier.

Cet après-midi, il faillait bien avouer que les bestiaux étaient impressionnants : 450 kg de muscles et de cornes. Une rapidité incroyable que les 8 cavaliers ont maitrisé avec aplomb.

 

Après une dizaine de va-et-vient, un nouveau coup de canon annonce la fin de l'abrivado. Aucun blessé grave n'est à déplorer. Juste quelques éraflures, et un jean bon à jeter à la poubelle… Mais qu'importe, les Nîmois dopés à l'adrénaline taurine se dirigent vers les bars et autres cafés. En ce dimanche après-midi grisonnant, la fête continue.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “EN IMAGES. ABRIVADO. Ces Nîmois dopés à l’adrénaline taurine !”

  1. Serait il possible que vous m’envoyer toutes les photos prises ( si il y en plus a bien entendu ) ?
    C’est moi qui ai fini avec le jean déchire 😉 merci d’avance !

  2. c’est bien, mais trop rare à Nîmes, avec les arènes que nous avons des jeux taurins pourraient être plus souvent présent durant l’été, mais bon avec les élus que nous avons à Nîmes c’est pas prêt de changer, enfin on verra bien en 2014 s’il y a du changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité