Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

SAINT-GILLES Insécurité et immigration, peut-on encore faire le lien, aujourd’hui ?

DR 1+1+1, à l'image : Robert Folcher, Katy Guyot et Michel Roquefort

L’association 1+1+1 organisait ce samedi 20 avril à Saint-Gilles sa troisième conférence débat autour du  thème « Chômage, insécurité, les immigrés sont-ils coupables ? ».

Durant la conférence, les participants ont échangés sur le thème du jour, www.objectifgard.com vous propose de découvrir les temps forts :

« Aujourd’hui, nos concitoyens sont préoccupés par les questions d’emploi et de chômage, mais aussi par une certaine forme d’insécurité, explique Katy Guyot, présidente de 1+1+1. Certains montrent du doigt les immigrés et les désignent comme coupables. Sans a priori, nous avons voulu savoir si c’était vraiment le cas ou s’il s’agissait d’un fantasme. C’est cette question que nous avons posée à nos invités. (...)

« Il y a une proportion légèrement plus forte d’immigrés ou d’enfants issus de l’immigration qui commettent des délits, a expliqué Robert Folcher, commissaire de Police à la retraite, ex directeur de la sécurité publique des Pyrénées-Orientales et également ancien conseiller au Ministère de l’Intérieur. Ceci s’explique par deux raisons principales : les contrôles au faciès qui font que les immigrés ou enfants d’immigrés sont plus contrôlés que les autres, et les conditions sociales auxquelles ils sont confrontés. »

« A conditions identiques, il n’y a en revanche aucune différence entre populations, a-t-il précisé, statistiques à l’appui. Par ailleurs, et contrairement à ce que certains peuvent imaginer, les immigrés ou enfants d’immigrés sont condamnés plus souvent et à de plus lourdes peines que le reste de la population. ».

« Les immigrés ne volent pas l’emploi des natifs, a pour sa part indiqué Michel Roquefort, responsable de l’animation ATD Quart Monde à Montpellier. Depuis toujours, ils font des métiers dont les natifs ne veulent plus, car trop durs, trop mal payés. Par ailleurs, les immigrés, comme tout le monde, consomment, vivent ici, ont leurs enfants qui vont à l’école, c’est donc le contraire, ils créent automatiquement des emplois. ».

Lors de la discussion, il a présenté le travail effectué par ATD Quart Monde sur les préjugés et les idées reçues.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “SAINT-GILLES Insécurité et immigration, peut-on encore faire le lien, aujourd’hui ?”

  1. analyse intéressante.
    Il faudrait pouvoir la détailler chiffres à l’appui.
    Qui compose la population carcérale ?

    Concernant l’emploi, une question se pose, celle de la revalorisation de certains métiers (restauration, tourisme, BTP, agriculture…) pour ouvrir une perspective aux Français tout en revoyant l’orientation des élèves.

    L’étude de Jean PAUL Gourévitch chiffre le coût de l’immigration à environ 35 milliards/an.

    La question du rétablissement des frontières est posée en matière d’immigration, de fiscalité, de délocalisation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité