Actualité générale.Actualités

ALÈS La mairie ouvre un point d’accès libre et gratuit au droit

Martine Magne, Eric Bramat, Joëlle Jeglot-Brun, Michel Canonge, réunis pour le lancement du point d'accès au droit.Photo DR/RM

Depuis ce lundi 6 mai, les 34 avocats que compte actuellement le barreau d'Alès vont se succéder à Mairie Prim les premiers et troisième lundis du mois afin d'assurer des consultations gratuites pour les alésiens. Dans ce même lieu auront lieu également les consultations des notaires (le deuxième lundi de chaque mois de 9h00 à 11h00) et des huissiers (1er et 3eme mercredi de chaque mois) ainsi que des avocats spécialisés dans le droit des enfants et le droit des victimes (le 3eme mercredi du mois de 14h00 à 16h00).

Si le point d'accès au droit existe déjà dans le cadre de la mission du Conseil Départemental d'Accès au Droit (CDAC), c'est la première fois dans le Gard qu'une mairie regroupe en un même lieu tous les professionnels du droit pour conseiller les justiciables. "La mairie est le point de ralliement de toute la population, c'est de plus un lieu sécurisant" explique Michel Canonge, représentant la chambre des notaires du Gard, "Il est plus facile pour nous de recevoir le public dans une mairie que dans un tribunal" commente-t-il.

"Attention, il ne s'agit pas pour les avocats de traiter d'une affaire en cours, les consultations n'excèdent pas un quart d'heure, mais bien de donner des conseils et d'orienter le public" explique Me Joëlle Jeglot-Brun, bâtonnier. "Alors qu'en 2007 nous aurions pu perdre le tribunal d'Alès, la relation de proximité entre les avocats et le public alésien constitue pour moi une véritable priorité" explique-t-elle. "Et je me réjouis de la pugnacité de Madame Magne, adjointe,  qui a permis ce nouveau type de proximité avec la convention signée avec la mairie le 2 avril dernier". Reste aujourd'hui la question du Vigan, ville  qui a été rattachée à Alès dans la nouvelle carte." Il nous faut maintenant prévoir y ouvrir un point d'accès avant la fin de cette année 2013" annonce-t-elle.

Pour le Président du Tribunal de Grande Instance d'Alès Eric Bramat, l'existence d'un point d'accès au droit au sein d'une mairie qui accueille déjà quelque 60.000 visiteurs constitue un réel atout. "Il s'agit d'une coquille qui peut accueillir nombres de partenaires autour de la notion de droit et nous y associerions rapidement d'autres associations, comme la médiation familiale, le CIDF (protection des femmes victimes) ou encore l'Udaf"."En ce qui me concerne," ajoute le Président du TGI, " je me réjouis également parce qu'il s'agit d'une initiative locale qui intervient dans un contexte de bonne volonté et dans un réel souci de bon fonctionnement. Il faut en remercier chacun des acteurs."

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité