A la uneActualité générale.ActualitésCultureFéria d'Alès.Polémique.

FERIA D’ALES La demande des anti-corridas rejetée par le tribunal de Nîmes : « Nous sommes en dictature tauromachique » !

La nouvelle est tombée en fin d’après-midi. Alors que les anti-corridas, à travers le président du CRAC - Comité Radicalement Anti Corrida - demandaient à pouvoir défiler comme bon leur semble et comme ils pensaient en avoir le droit dans les rues d’Alès (lire notre article), le tribunal administratif de Nîmes en a décidé autrement et s’est rangé du côté de la mairie d’Alès et de la Préfecture. Concrètement, les opposants à la tauromachie vont devoir rester en périphérie de la ville pour éviter tout incident.

Joint par téléphone, Jean-Pierre Garrigues, le président du CRAC, commente la décision : « Notre demande a été rejetée par le tribunal administratif mais c’est normal : on est à Nîmes… On aurait peut-être dû demander un dépaysement. Parce que ça commence à suffire ces petits arrangements entre amis. Nous sommes en dictature tauromachique. Ma responsabilité, elle est de 14h à 19h. Après, je ne sais pas ce qu’il peut se passer… Pour samedi, je préviens. Les forces de l’ordre vont devoir assumer jusqu’au bout, nous n’aurons aucun service d’ordre interne. On sera très nombreux et on va nous entendre. Enfin je précise aux militants que le point de rendez-vous à 14h au Parc du Bosquet est maintenu ».

TD

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “FERIA D’ALES La demande des anti-corridas rejetée par le tribunal de Nîmes : « Nous sommes en dictature tauromachique » !”

  1. Les anti-taurins ne pourront pas manifester aux abords des arènes d’Alès et c’est tant mieux!
    Entraves à la libre circulation des personnes et troubles à l’ordre public ne seront pas possible autour des Arènes de la ville.
    C’est une sage décision qui n’enlève pas le droit de manifester… mais plus loin et cela évitera toutes provocations et incidents regrettables.
    Bien sûr les ultras protestent car ils ne pourront nous refaire la provocation de Rhodilhan… A croire qu’ils recherchent et regrettent les insultes et les coups. Mais l’Aficion ne se démobilisera pas car la bêtise est la chose la mieux partagée chez les anti-corrida.

  2. VENIR FAIRE DU BRUIT DANS NOTRE PETITE VILLE OU IL CE PASSE PAS TROP DE VIOLENCE C EST INADMISSIBLE SI ILS VEULENT MANIFESTER QU ILS MONTENT A PARIS

    1. Pas trop de violence ???????????? c’est marrant comme langage, quand 18 taureaux vont etre torturés et tués dans votre ville….

      Les tortures se font à Alès.. alors pourquoi allez à Paris, c’est tellement facile de fermer les yeux,
      Aujourd’hui il faut choisir, d’un coté la torture légalisé et de l’autre le respect de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité