Actualité générale.ActualitésCultureFéria d'Alès.

FERIA D’ALÈS Deux cortèges, funèbre et festif, dans rues de la ville

Misa Flamenca à Alès ce dimanche matin. Photo DR/RM

Les alésiens qui ont eu le courage de se lever tôt ce dimanche 12 mai après cinq jours de feria se sont rendus une nouvelle fois à la cathédrale St Jean où le Père Jean-Claude Rodriguez célébrait dès 9h30 la messe Sévillane "Misa Flamenca" avec la chorale "Passion Sevillane" placée sous la direction de Grégorio Ibor-Sanchez et la chanteuse Clara Tudela. Participaient également à cette messe le groupe Flamenco Allegria dirigée par Marie Isabelle et Stéphane Gonzales, le groupe Gipsy Flamenco et les groupe Lumbre et Soledad d'Alès.

Les dernières recommandations de J-P Garrigues aux manifestants devant le Parc du Colombier Photo DR/RM

Pendant ce temps et dès 9h00 les forces de police étaient groupées place des Martyrs face au jardin du Colombier lieu de rendez-vous prévu pour une nouvelle manifestation des anticorridas (voir notre article sur la manifestation d'hier en images)

Les enfants du centre équestre associé à la feria Photo DR/RM

Onze heures. Les poney, les Shetlands et les chevaux du centre équestre qui participent avec les jeunes élèves du centre équestre d'Alès au défilé Sévillan, commencent à s'impatienter. Le centre équestre de Rochebelle qui s'est largement donné au cours de cette feria puisque qu'on les a déjà retrouvé mardi, mercredi de 16h00 à 18h00 Place des Martyr pour une initiation gratuite, des démonstrations jeudi toute la journée. Ce sont encore eux qui ont fait patienter le public sur les quais du Gardon pendant la course vendredi. "Une seule fausse note  hier samedi, où nous n'avons pas pu proposer nos animations Place des Martyr à cause du rassemblement de la manifestation des anticorridas" explique Emmanuel Unal, l'instructeur du centre.

Après un tour de rond-point la manifestation prend la direction de la gare. Photo DR/RM

Onze heure, c'est aussi l'heure à laquelle le cortège des anticorridas s'ébranle. Il s'est mis en place depuis deux heures avec les recommandations et incriminations de Jean Pierre Garrigues, son leader, qui a retrouvé sa place à la sono sur le toit du fourgon. Recommandations d'usage et incrimination particulière envers les forces de l'ordre et notamment le policier qui, "en se saisissant d'un porte voix, a fait monter la pression hier". "Des forces de l'ordre dont c'est précisément le métier de nous protéger" rappelait Jean Pierre Garrigues. Un petit tour de rond-point pour remonter ensuite vers la gare jusqu'au Boulevard Gambetta et redescendre sur l'avenir Carnot le long du Gardon.

Premières danses Sévillanes Photo DR/RM

Après les danses Sévillanes exécutées sur le parvis de la Cathédrale, le cortège, là aussi,  se met en place précédé de la calèche de l'assocation gardoise d'attelages que mène Alain Dussere avec à son bord les miss, suivies de près par le Maire d'Alès et son adjoint au festivités puis des groupe de danseurs, chanteurs et musiciens ayant participé à la messe Sévillane. Viennent ensuite les chevaux du centre équestres et les bandas qui se joignent au défilé qui remonte la rue St Vincent puis le Boulevard Louis Blanc pour revenir vers la mairie.

Le cortège des anticorridas traverse le Pont Vieux au son d'une marche funèbre. Photo DR/RM

Pendant ce temps le cortège des anticorridas est remonté dans le calme jusqu'au Pont-Vieux en passant par la Place Gabriel Péri. C'est au son d'une marche funèbre jouée à pleins tubes dans les hauts-parleurs et de mouvements de drapeaux silencieux qu'est franchi le Gardon. A l'arrière du cortège qui s'étire sur un kilomètre, on continue de scander les slogans appelant la population d'Alès à rejoindre les anticorridas.

Au même instant Max Roustan mène le cortège en liesse en centre ville. Photo DR/RM

Fin de la première partie. Aux arènes du tempéras la novillada sans picador avec les 4 novillos de Valverde pour Alejandro Rubio et Manolol Vanegas se termine... une nouvelle manifestation des anticorridas est prévue dans l'après midi avant la grande corrida de 17h00.

La manifestation des anticorridas s'étire maintenant sur un kilomètre. Photo DR/RM

Raphaël Motte

raphael.motte@objectifgard.com

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité