Actualité générale.Actualités

ALÈS Défense et sécurité, on informe et on recrute

Sur le camion podium de l'armée, une élève du collège Taisson s'équipe. Ne dites pas à maman... ! Photo DR/RM

En partant de sa propre expérience, Pierre Hérail, conseiller municipal à Alès est clair : "Je suis peut être passé à coté d'une carrière militaire parce qu'à l'époque on m'a mal informé". La vocation de ce troisième forum des métiers de la défense et de la sécurité organisé par la maison de l 'emploi, la ville et avec le soutien du conseil général repose d'abord  sur cette notion d'information. "Il s'agit d'éviter que les jeunes aient un jour des regrets," poursuit Pierre Hérail. "Il y a des métiers, comme les métiers pénitentiaires par exemple, qui sont très mal connus. Ce forum est aussi un lieu ou toute une génération re-communique avec les uniformes".

La cible ce sont les collégiens de 4eme, 3eme , au début de l'entonnoir de la formation. Avec l'expérience des années précédentes, les établissements n'envoient plus systématiquement des classes entières mais seulement les élèves intéressés. Près de 160 d'entre eux ont participé aux deux ateliers organisés au Capitole (un le matin l'autre l'après-midi). Beaucoup de monde aussi sur le parvis de la mairie où se sont installés les stands des différentes forces de sécurité.

Les plus visibles sont les pompiers venus faire un exercice en temps réel dans la mairie en matinée. Avec son camion citerne polyvalent Scania de 10m2, le brigadier chef Salardaine du 503e Rgt du Train à Garons, ne passe pas inaperçu, non plus ! Autre gros calibre : le camion podium de l'armée venu épauler le centre d'information et de recrutement et de formation de l'Armée de Terre (CIRFA). "Nous sommes le premier accueil, ici on écoute, on échange, si les questions deviennent plus précises on propose de la documentation, s'il y a une motivation on oriente les gens vers le recrutement" y explique l'Adjudant Chef Legall. A trois pas de là, l'Adjudant Bayo, conseiller en recrutement confirme : "L'armée est le deuxième recruteur de l'Etat, car la durée moyenne de service des militaires, 7 ans, suppose un recrutement permanent. Notre recrutement est stable, et on ne peut pas vraiment dire qu'il y a des "types" de candidats. De toutes les façons , notre première qualité c'est de nous adapter à l'évolution des demandes qui nous sont faites".

Démonstration des élèves du Bac Pro Sécurité du Lycée Pasteur. Photo DR/RM

Du côté des métiers pénitentiaires, il faut lutter contre la mauvaise image véhiculée. "On vient souvent nous voir pour la sécurité de l'emploi, et pour le salaire et puis on découvre qu'il y a beaucoup de spécialisations très différentes qui vont de la formation, aux équipes d'interventions en passant par les moniteurs de sport par exemple". Du côté de la maison de l'emploi, on confirme l'image positive qui se dégage des métiers de la Défense. "Même si un  jeune ne fait qu'un an dans un service de sécurité, les statistiques de Pôle emploi montrent que cela joue en sa faveur sur un CV lors de l'embauche".

Le Major Quintana commente le recrutement dans la Police lors d'un atelier au Capitole. Photo DR/RM

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité