A la uneActualité générale.Actualités

ALÈS Le commerce de centre ville doit s’adapter ou accepter de mourir

Bruno Morel (Trésorier de l'UCIA), et Yolande Martin (Animatrice), à la Maison du Commerce, Place Gabriel Péri. Photo DR/RM

Comme chaque année à l'approche de la Fête de mères, l'Union des commerçant d'Alès organise depuis hier et jusqu'à samedi une animation commerciale dans les rues de la ville. Mais les temps changent, et après l'élection d'un nouveau président et d'un nouveau bureau à l'UCIA (voir notre article), le trésorier Arnaud Morel (Optic 2000) nous parle de la nécessité de s'adapter à la modernité.

"Le commerce à énormément évolué et parler aujourd'hui en terme de quinzaines commerciales me paraît désuet. explique Arnaud Morel. Notre nouveau président Jean Marc Casula a témoigné de notre volonté de changer les choses, d'aller vers un commerce plus moderne en centre ville. Mon discours est plus un discours de travail, car il y a beaucoup de choses à faire. Nous devons lutter contre deux concurrences, celles des parkings d'abord : no parking, no business ! mais aussi contre la politique agressive d'Internet qui n'offre pas de service mais offre des prix. Aujourd'hui nous avons un certains nombre d'idées mais il ne faut pas se précipiter, ce qu'il faut c'est bien faire les choses. Je m'attaque au plus long terme avec les moyens qui sont déjà à disposition et que nous n'utilisons pas". Arnaud Morel cite par exemple le site Achat Ville Alès Cévennes de la CCI ou encore le fait qu'il n'existe pas de réseau social pour les commerçants d'Alès...

"Les clients ont changé et le commerce a changé.  Pour le centre ville il faudra s'adapter ou mourir" n'hésite pas à dire Arnaud Morel qui a choisi son camp. "Nous avons des atouts à Alès : une offre intéressante et multiples regroupée dans des rues commerçantes... un véritable centre commercial à ciel ouvert ! Nous avons déjà l'accueil et le conseil, il faut absolument aujourd'hui nous intéresser au nouveaux moyens de communication et aux nouvelles technologies" Pour illustrer ses propos Arnaud Morel cite l'expérience du Site Internet Optic 2000. "C'est un site national sur lequel les clients peuvent acheter leurs montures et leur lunettes de vue. Mais ce site renvoie sur les magasins locaux où peuvent être prises les mesures et où l'on peut recevoir le conseil. Il s'effectue en fait un échange de données et de flux continu entre la politique virtuelle et la politique réelle."

Christophe Genest anime jusqu'à samedi le Jackpot, Place Jean Castagno Photo DR/RM

En attendant, les clients peuvent retirer chez tous les commerçants identifiés par un sticker un bon de participation gratuit au "Jackpot" installé place Jean Castagno. L'animateur, Christophe Genest, les attend de 10h à 12h  et de 14h à 18h pour faire tourner la roue et gagner des petits cadeaux. Demain samedi, le Jackpot désignera parmi eux les gagnants du voyage à Londres pour deux personnes...

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS Le commerce de centre ville doit s’adapter ou accepter de mourir”

  1. La mairie à supprimé beaucoup de places de parking, pour favoriser le stat. payant.
    Les gens du pourtour ne peuvent accéder au centre ville, les personnes âgées, qui sont nombreuses vont plus volontiers dans les grandes surfaces qui ont des parkings gratuits et accessibles. Le centre ville perd ainsi une clientèle à pouvoir d’achat plus importants, mais ayant des problèmes de motricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité