Ecologie.EconomieEconomie.

RÉGION Une enveloppe supplémentaire de 70 M€ allouée à la lutte contre les inondations

DR

 

En 2004, la Région a placé au cœur de ses priorités la lutte contre les inondations. Un énorme chantier a été entamé pour mettre fin à des décennies d'inaction qui s'étaient soldées par des rivières à l'état d’abandon, des digues mal entretenues, une désorganisation de l'action publique et des populations mal informées.

En quelques années, la Région a rattrapé une bonne partie du retard. En 2006, 20 % du territoire régional étaient ainsi couverts par des programmes d’actions. Fin 2012, on est passé à 50%. Fin 2013, ce seront 80 % du territoire régional qui seront couverts par des programmes d’actions, validés par la Région et l’État.

Les 100 M€ que la Région a débloqués en 2006 seront, fin 2013, totalement engagés. Tout comme les 23 M€ mobilisés au titre des crédits européens.

L’action qui a été menée concerne l’ensemble du territoire régional et plusieurs actions peuvent être mises en exergue :
> de grands travaux ont été réalisés (digues, bassins ou barrages) pour réduire les risques sur des centres urbains très exposés (Lez, Cuxac d’Aude, Saint-Geniès-de-Malgoirès, Agly, Rhône) ;
> pour développer la culture du risque, près d’un millier de repères de crue ont été posés et de nombreuses actions de sensibilisation, notamment des scolaires, ont été organisées ;
> pour la prévision des crues, des outils novateurs ont été développés à Nîmes et Montpellier et l’utilisation du service PREDICT a été généralisée sur le territoire régional avant d’être étendue à la France entière ;
> 450 plans communaux de sauvegarde sont aujourd’hui terminés et plus de 250 sont en cours ;
> plusieurs centaines de km de cours d’eau font l’objet de travaux de traitement des berges et de la ripisylve chaque année.

Pour atteindre un haut niveau de protection sur l’ensemble du territoire, laRégion a décidé de s'engager sur une enveloppe supplémentaire de 70 M€ sur la période 2014-2020. Cette somme permettra de mener de nouvelles démarches sur les territoires sur lesquels seules les actions les plus urgentes ont pu être programmées comme les bassins versants du Lez, du Vistre, de l’Aude, mais aussi la vallée du Rhône ou encore les plaines de la Têt et du Réart. Cet investissement permettra également de compléter la couverture régionale en programme d’actions, autour des étangs de Thau et de BagesSigean par exemple.

Pour honorer son engagement en matière d’information de la population, laRégion continuera par ailleurs à développer l’Observatoire régional des risques et à organiser annuellement la conférence régionale sur les inondations.

LaRégion ne peut cependant agir seule et elle entend ainsi demander à l’État un engagement très fort dans le cadre du Contrat de Projet État-Région 2014-2020. LaRégion appelle aussi à la mobilisation des financements européens ainsi qu’à celle des Conseils Généraux, des établissements publics et des syndicats chargés des inondations. Dans les mois qui viennent, la Région s’emploiera à assurer cette mobilisation.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité