A la uneActualité générale.Actualités

SPA Week-end d’adoption au refuge de Vallerargues

Nadège et Alexandre posent pour la toute première photo avec leur Berger Malinois. Photo DR/RM

En ce dimanche de fête des mères, Nadège et Alexandre sont heureux, ils viennent de choisir en adoption un magnifique berger malinois de un an, arrivé il y a une dizaine de jours au refuge SPA de Vallerargues qui organisait ce week-end ses Portes ouvertes de printemps.

"Nous organisons plusieurs opérations de ce type dans l'année : une au mois de mai, une en octobre en plus du Noël des animaux en décembre" explique Christine Grassor qui assure la présidence bénévole de ce refuge. Le refuge des Garrigues à Vallerargues est le seul que compte l'association SPA pour le département du Gard. Il occupe 13 salariés pour une capacité d'accueil d'environ 180 chiens à l'année (les chiens représentes plus de 80% des pensionnaires !) .

"98% des animaux que vous voyez ici proviennent de la fourrière où nous les récupérons (quand nous avons de la place) à la fin du délai légal de 10 jours. Aujourd'hui, il n'y a plus de période d'abandon, et les animaux arrivent en continu" poursuit Christine Grassor, présente dans ce refuge depuis maintenant sept ans. "Les choses ont même plutôt tendance à s'aggraver avec d'une part des familles de plus en plus éclatées et d'autre part l'arrivée de la crise". La situation ne s'est pas améliorée beaucoup du côté de la loi non plus puisque les animaux de compagnie ont encore le même statut que le mobilier. Parmi ses missions, le refuge compte en effet aussi le travail de ses délégués enquêteurs qui sont  parfois obligés de recourir à la justice... "Mais nous avons surtout  un gros travail d'éducation et d'information à fournir", explique Christine Grassor, "la plupart des chiens qui arrivent ici proviennent par exemple d'espaces mal clôturés".

Christine Grassor participe à la joie de ce départ. Photo DR/RM

Le refuge organise également quelques sorties ponctuelles, comme celle du  8 juin prochain au magasin Espace Passion de St Hilaire de Brethmas". Il fonctionne sur un budget annuel (il faut déjà trouver 60.000 euros de nourriture par an !) fixé par la SPA à Paris et qui repose à 100% sur les dons de la population collectés à partir des grandes campagnes nationales. "Dans la pratique nous avons eu la chance d'avoir dans le passé des dons très importants qui fournissent aujourd'hui un revenu à l'association" explique Christine Grassor.  En attendant sept animaux ont déjà été adoptés samedi, et les adoptions se poursuivent ce dimanche tandis que Nadège et Alexandre font plus ample connaissance avec "H" (il ne lui ont pas encore donné de nom) pendant la photo. Parents d'une petite fille de sept ans, Chloé, ils ont perdu leur chienne de vieillesse le 30 avril dernier. "On pensait bien que l'on viendrait un jour" confie Nadège, "mais on ne savait pas que cela serait si tôt". Ils viendront chercher leur chien ce lundi afin que le refuge puisse procéder à sa stérilisation. Cela fait partie aussi du message que délivre la SPA. Le jeune couple s'est d'ailleurs déjà inscrit au prochain week-end de formation à l'éducation.

R.M

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “SPA Week-end d’adoption au refuge de Vallerargues”

  1. BRAVO pour le travail du Refuge: de Christiane et tous ceux qui mettent leur travail et leur coeur au service des animaux sans maître.
    BRAVO à ceux qui ont compris qu’ il faut aller adopter en refuge, quand on aime vraiment les animaux et qu’ on est responsable.
    La STERILISATIOn est une absolue nécessité pour lutter contre la surpopulation des chats et des chiens en France.
    J’ essaye de témoigner autours de moi: tous mes animaux viennent de refuge ou d’ association, sont stérilisés, très sociables et sans aucune frustration sociale.
    Mes animaux vivent longtemps et le prochain viendra de Vallerargues!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité