A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.Municipales 2014.Personnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

POLITIQUE Camp de Roms de Caissargues : Julien Sanchez (FN) ne fait pas dans la demi-mesure

Sous la protection rapprochée d'une demi-douzaine de gardes du corps aux bras de déménageurs de piano et la surveillance discrète  de gendarmes, Julien Sanchez, conseiller régional Languedoc-Roussillon et membre du bureau national du Front national, a animé ce vendredi après-midi un point de presse, face au camp de Roms établi sur un terrain de RFF (Réseau Ferré de France), le long de la route conduisant de Caissargues à Saint-Gilles. Excédé - c'est le moins que l'on puisse affirmer - par l'élan de solidarité manifesté à l'égard des familles ayant établi sur ce délaissé un camp de fortune, Julien Sanchez en a appelé à la fermeté de l'Etat, sans faire dans la compassion et la demi-mesure. "Il y a 1,5 million de personnes qui attendent un logement social. Ces Roumains se sont installés illégalement, les maires alentour se plaignent des nuisances (chapardages, insalubrité, prostitution, travail des enfants...) sans que la situation n'évolue d'un pouce, alors qu'ils sont expulsables depuis le 16 mars dernier. Et, en plus, ces Roms sont soutenus par des associations subventionnées par les pouvoirs publics et les parlementaires, à commencer par Christophe Cavard (Europe Ecologie/Les Verts) venu, hors de sa circonscription, mettre en demeure l'Etat de régler leur problème. Nous voulons être maîtres chez nous", a commenté Julien Sanchez, avant d'affirmer que reloger ces familles aux frais des contribuables reviendrait à 75 € par jour et par personne.

Selon le bouillonnant militant du Front national que l'on pourrait retrouver en lice pour des élections municipales dans le Gard en général, à Nîmes en particulier - bien qu'il réserve l'annonce officielle des castings à Marie le Pen -  Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, doit appliquer sans plus de délais les quatre dispositions urgentes suivantes : "démantèlement de tous les camps de Roms, renforcement des sanctions pour atteinte à l'ordre public, refus de la libre circulation et de l'accès aux emplois aux Roms, interdiction de l'accès des Bulgares et Roumains à l'espace Schengen". A ses côtés, Yoann Gillet, tout jeune délégué du FN pour la première circonscription du Gard, a affirmé que les riverains de ce camp et les 3 700 habitants de Caissargues étaient tant excédés qu'en une semaine ils seraient une quarantaine à avoir souscrit une adhésion en bonne et due forme au Front national. En tant qu'élu régional, Julien Sanchez a demandé au Préfet du Gard à être invité le 17 juin prochain pour la table ronde consacrée au relogement des migrants.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

17 réactions sur “POLITIQUE Camp de Roms de Caissargues : Julien Sanchez (FN) ne fait pas dans la demi-mesure”

  1. Heuresement que les espagnols qui sont réfugiés en France pour fuir Franco n’ont pas reçu le même accueil… N’est ce pas Monsieur Sanchez?

    1. petite précision :La Retirada, du mot « retraite » en espagnol, est l’exode des réfugiés espagnols de la guerre civile. À partir de février 1939, ce sont plus de 450 000 républicains qui franchissent la frontière franco-espagnole suite à la chute de la Seconde République espagnole et à la victoire du général Franco.
      Les autorités françaises ont sous-estimé l’ampleur de l’exode. En mars, ce sont 264 000 Espagnols qui se serrent dans les camps des Pyrénées-Orientales quand la population départementale s’élève à moins de 240 000 personnes.Des camps de concentration sont installés en catastrophe sur les plages, les réfugiés construisant eux-mêmes leurs baraquements.La retirada a constitué un apport humain et culturel aux Pyrénées-Orientales. Une fraction importante de cette population espagnole et catalane choisira d’y rester ou y reviendra après avoir été dispersée, à la sortie des camps. Au fil du temps et du travail des générations, au poids démographique s’ajouteront un poids économique et un poids culturel très concret.
      Ainsi se développent en Pyrénées-Orientales, la sardane et la corrida, la paella et le flamenco Source Wikipédia

    2. Ils fuient qui?
      En plus comparer lles Espagnols à cette population c’est honteux
      Ce monsieur n’aurait pas une petite place dans son jardin pour les accueillir!!!
      FN ou pas FN comme je suis pour mettre un peu d’ordre dans cette maladie contagieuse du glandeur et voleur.
      A l’Europe de les prendre en charge dans leur pays, ici on affiche complet!

    3. a ce sujet, le front national est plutot l’ heritier du franquisme que des republicains espagnols…

    4. Ma chère Eve, c’est faire injure aux Espagnols que de tels propos, comment oser comparer le comportement de ces 2 populations.

  2. Au delà c’est l’union européenne qui est responsable de cette triste situation.
    Voilà où nous en sommes avec cette politique de boutiquiers au service d’un ultra-libéralisme qui se cache derrière un humanisme de pacotille.
    La gauche au pouvoir marche sur les traces de Sarkozy.
    L’UE c’est d’abord et avant tout un espace sans frontière.
    Les Roms sont 15 millions. Pourquoi viennent ils en France ?
    Je ne peux en vouloir aux Roms comme aux immigrés en général mais je combats avec détermination cette politique d’immigration qui détruit de fait les valeurs de notre république.
    Sortir de l’UE est désormais une priorité. Demander des comptes aux gouvernements Roumains et Bulgares concernant leurs ressortissants une autre.
    Vivement les élections pour, démocratiquement, reprendre la main politique.

    1. le meurtre de Clément Meric ne vous suffit pas!
      Pour gagner quelques voix vous désignez maintenant quelques pauvres roms et leurs enfants comme cible.Quelle lâcheté! C’est plus facile de s’en prendre à ces pauvres gens miséreux qu’ à la finance ,aux spéculateurs, aux évadés fiscaux ,aux puissants qui délocalisent et appauvrissent notre pays
      1000 milliards d’euros européens sont placés dans les paradis fiscaux
      Pourquoi M. Sanchez ne va t il pas faire une conférence de presse à Monaco pour exiger le retour des fonds cachés et leur investissement dans nos industries ?

  3. Réponse à Mme Eve Hidance:
    à la difference c’est que la Roumanie n’est pas en guerre civile et n’est pas dirigé par Franco, et les espagnols se sont integrés et surtout ils sont venus pour bosser !!!

  4. Que viennent faire les espagnoles dans tout cela ??????
    Mme quand vous ne savez pas ne dite rien !!!!
    Je suis petit fils d’immigré espagnol et mon grand père a quitter l’Espagne Franquiste.
    A travailler dure toute sa vie sans faire toute les merdes que c’est Roms font : alors pas de comparaisons s’il vous plait !!!!
    Avant de jeter la pierre Mme avec vos idées bien passantes vérifier vos dire et arrête de faire des amalgames …parce qu’on s’appelle Sanchez, Angosto, Rodriguez on est des immigrés mais ces c’est immigrés la qui travaillent madame et qui font tourner la france !! . a bon entendeur !!!

  5. Le préfet, représentant de la république doit recevoir Julien Sanchez, élu de la république et non participer à son ostracisation.
    Le vivre ensemble dans notre démocratie a des exigences.

    1. le racisme n’est une opinion ,c’est un délit
      La France interdit la publication de propos diffamatoires ou insultants, qui inciterait à la discrimination, à la haine, ou à la violence contre une personne ou un groupe de personnes en raison de leur lieu d’origine, de leur ethnie ou absence d’ethnie, de la nationalité, de la race ou d’une religion spécifique, et ce depuis 1881. La loi interdit l’incitation à la discrimination, la haine, la violence contre les personnes en raison de leur sexe, orientation sexuelle, ou leur handicap. La loi interdit les déclarations qui justifient ou relativisent les crimes contre l’humanité (comme la négation de la Shoah).
      En France, le droit pénal réprime les actes qui sont une manifestation de racisme.
      M.Sanchez dont les amis politiques côtoyaient il y a peu encore les nazillons qui ont tué Clémént Méric devrait se taire et réviser quelques valeurs sur le vivre ensemble

  6. Juste un rappel :Julien Sanchez a été condamné pour provocation à la discrimination raciale. Il persiste avec des propos raciste et xénophobe. Que cherche le Fhaine ? vous endormir en cherchant des coupables, en désignant les plus faible. Vous allez jusqu’où dans la haine et le racisme ? la mort ?

  7. Bonjour, à lire les propos et les réactions, je constate que l’immigration est un sujet tabou, et dés que nous parlons de l’immigration soit on est taxé de racisme ou soit d’immigrationniste… Or je n’ai pas peur d’affirmer que je suis pour une immigration choisie et sélectionnée, en plus je trouve tout à fait normal quand on s’installe dans un pays, on adopte les valeurs du pays d’accueil. J’ai souvent voyagé à l’étranger, par ex au Québec l’immigration est sélectionnée et choisie , meme les étrangers ne bénéficient pas toutes les aides sociales.
    Enfin je trouve que l’extreme gauche est aussi dangereuse de l’extreme droite , d’ailleurs on devrait aussi interdire et dissoudre les groupuscules d’extremes gauche étant dangereux pour l’unité et la cohésion nationale, mais en France, l’extreme gauche est populaire aupres de nos médias
    merci

  8. Le problème c’est le capitalisme à travers quelques piliers : impérialisme, occupation militaire de nombreux pays, le racisme, le chauvinisme et le pillage de ressource de bons nombres de pays… et non pas simplement que l’Europe. Je ne crois pas que la population vivait mieux avant l’instauration de la communauté européenne, il n’y a qu’à regarder l’histoire.
    La lutte des classes a toujours existé et elle demeure encore. La chasse au pauvre ou du voisin fait parti du panel d’idées simplistes pour diriger les gens droit dans le mur. Avec ce genre d’idée, l’ordre établit se maintiendra et les gens vivront toujours aussi mal car le FN maintiendra les acquis de la bourgeoisie car il en fait parti.
    Imaginons des frontières fermées, les problèmes de survie pour la classe ouvrière demeureraient. Le patronat n’abandonnera pas les outils de production qui leur permet d’exploiter les travailleurs. Pour le FN, le travail reste un coût et c’est écrit dans leur programme de campagne. Donc si c’est un coût, les politiques économiques menées par les différents gouvernements ne le gêne pas du tout sauf par opportunisme électoral.

  9. Moi-même habitant de Caissargues je suis excédé de ces gens qui squattent, illégalement, le terrain de RFF ! Ca semble tout à fait normal pour les associations et les gens qui les soutiennent, résultat : vols et des enfants qui rodent dans les rues en regardant au dessus des murs sans parler du capharnaüm aux abords de la route de saint-gilles ! Comment peut-on cautionner cela ? D’un côté toute ces histoire vont pousser les gens a voter FN, ce qui me réjouis car c’est pour l’instant le meilleur moyen de pouvoir de débarrasser de tout ces gens qui noircissent l’image des immigrés qui se lèvent tot tout les matins et qui font des efforts !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité