Actualité générale.Actualités

GOLF DE ST HILAIRE : La Déclaration d’Utilité Publique (DUP) remise en question

Golf DSCF5538-e1369485676981-800x481
Les opposants au projet lors de la journée d'action du 25 mai dernier Ph DR/RM

"Même s'il est trop tôt pour nous prononcer sur les conclusions qui viennent d'être transmises au Préfet par les trois commissaires enquêteurs chargés de rendre un avis sur le projet de la ZAD Golfique de St Hilaire de Brethmas, ne serait-ce que parce que nous ne possédons pas encore le document dans son intégralité, nous ne pouvons que nous réjouir de voir que nombre de nos arguments  y ont été repris", commente Rémy Coulet pour l'association "St Hilaire Durable" opposée au projet depuis le début (voir nos articles).

"Ainsi on y retrouve les arguments de la consommation d'espace excessive, de la consommation d'eau excessive, de l'absence de réelle étude de marché pour le golf, dont l'investissement estimé entre 3 et 6 M€ ne figure d'ailleurs même pas au dossier puisque l'Agglo comptait à l'époque le faire prendre en charge par un investisseur privé qu'elle n'a toujours pas trouvé.

Ce qui apparait positif pour nous c'est qu'avec ces argument les commissaires ne semblent pas favorables au final pour que l'opération soir déclarée d'utilité publique. Or cette  question est fondamentale.  Car pour  l'Agglo, qui a acquis péniblement 100 ha, soit moins d'un tiers du projet en terme de surface, seule la déclaration d'utilité publique permettrait d'exproprier à bas prix et de réaliser une plus-value financière suffisante pour aller au bout du projet." Pour l'instant l'association attend de récupérer la totalité des conclusions pour communiquer de manière officielle sur le sujet. Compte tenu des nombreux arguments soulevés au fil du dossier, Remy Coulet n'est pas vraiment surpris des réserves émises sur la Déclaration d'Utilité Publique (DUP). En tout état de cause, l'avis des commissaires n'est que consultatif et c'est au Préfet qu'appartiendra le dernier mot d'ici l'automne.

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GOLF DE ST HILAIRE : La Déclaration d’Utilité Publique (DUP) remise en question”

  1. Une bonne nouvelle qui fait que les citoyens de base ne désespèrent pas totalement de notre démocratie de plus en plus formelle. Roustan, Bueno, la petite caste golfique … disaient partout que c’était « plié » et en gros que l’enquête était une formalité accessoire qui comptait pour « du beurre ».
    Attention toutefois, compte tenu du niveau de connivences entre un préfet en pré retraite et Roustan, que le préfet Bouziges ne passe outre et contre toute logique démocratique , économique, environnementale ne ponde, avant son départ, un arrêté d’utilité publique et valide les expropriations..etc. Si c’était le cas, la bataille judiciaire et autre serait certainement plus rude. Un autre Notre Dame des Landes verrait le jour et se focaliserait sur St Hilaire. On n’a pas besoin de cela dans le secteur.

  2. Il faut espérer que le gouvernement ne laissera pas voir le jour à un nouveau scandale visant un haut fonctionnaire de l’état qui choisirait l’intérêt de ses  » copains » plutôt que l’intérêt public. Heureusement les commissaires enquêteurs n’ont pas été dupes ! Restons vigilants à la suite des évènements….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité