A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.

SEMAINE APPRENTISSAGE (1). Le CFA des Métiers, la voie royale pour affronter la crise

Capture d’écran 2013-06-17 à 09.19.27

Publireportage. Avec un taux de réussite de 80% et une dizaine de formations proposées, le CFA des métiers de la Chambre de métiers et d'artisanat du Gard offre aux jeunes un avenir solide, à l'heure où la crise cristallise les espérances. 

D.R/C.M
Serge Almeras, président de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Gard. D.R/C.M

"Aujourd'hui, le secteur de l'artisanat manque de main-d'oeuvre. Cela peut choquer, alors que nous sommes en période de crise, mais notre secteur continue à embaucher", explique Serge Almeras, président de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Gard. Longtemps considéré comme "une voie de garage", le CFA des métiers attire de plus en plus de jeunes talents : l'établissement gardois compte 650 élèves, soit une quinzaine de plus que l'année dernière.

Cet attrait pour l'artisanat, secteur qui transforme la matière pour la vendre au consommateur, est dû à la qualité de l'enseignement dispensé et aux nombreux débouchés qu'offrent les 11 formations proposées par l'établissement. "Nous avons un taux de réussite de 80%", déclare Henry Brin, vice-président de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Gard. Avant d'ajouter : "Ce qui attire les employeurs et les jeunes c'est l'expérience pratique et l'apprentissage théorique. Un apprentissage délivré par des professionnels, pour des professionnels".

Rémunération, expérience et perpectives d'avenir 

L'image de artisanat tend aujourd'hui à changer, en raison de la diversité des métiers proposés. Si la filière alimentaire (boulangerie, pâtisserie), reste le coeur du secteur, le développement des services à la personne (coiffure, prothésiste dentaire) séduit un public  plus large. "L'artisanat se renouvelle sans cesse. L'idée de pénibilité du secteur n'est plus vrai aujourd'hui avec le progrès technique. (…) Et il faut savoir que depuis un siècle nous avons toujours un million d'artisans en France alors que l'industrie et l'agriculture connaissent des destructions d'emplois", fait remarquer Serge Almeras.

Boulanger de profession, le président de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Gard fait part de son expérience et de son "ascension sociale" toujours possible dans l'artisanat. "Un bon artisan peut gagner autant qu'un docteur (…) On commence comme apprenti avec un petit salaire et ça peut très vite augmenter", assure Serge Almeras. De plus, "l'employabilité locale est propre à l'artisanat. On se forme et travaille dans sa région. L'apprentissage est une voie royale, un permis de survie dans la région", met en avant Henry Brin.

Dans le Gard, 20% des patrons d'entreprises artisanales ont plus de 55 ans. "Des places vont se libérer. Il va y avoir de nombres transmissions d'entreprises dans les cinq années à venir", annonce le président. Pour palier à cela, le CFA des métiers est entré dans le schéma URMA (Université Régionale des Métiers de l'Artisanat) et bénéficie d'un investissement de 20 millions d'euros pour s'agrandir. Hébergement, restaurant et activités périscolaires, tout y est pour attirer de nouveaux jeunes, motivés et prêts à faire bouger l'hexagone qui tentent difficilement de sortir de la crise économique.

A ne pas manquer  : La Chambre de métiers et de l'artisanat du Gard  organise le 12 juillet à 19h la fête de la formation. Une soirée festive pour mettre à l'honneur ces jeunes apprentis.

Pour contacter l'établissementhttp://www.cma-gard.fr/jeunes.php?page=commun/cfa_presentation

L'artisanat en chiffre 

11. C'est le nombre d'années d'existence du CFA des métiers.

11 formations sont proposées au CFA des métiers.

650. C'est le nombre d'élèves que compte l'établissement.

80%. C'est le taux de réussite de l'établissement.

18.000. C'est le nombre d'entreprises artisanales dans le Gard.

A lire demain : Entrer au CFA d'Alès, c'est déjà avoir un pied dans la vie professionnelle

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité