A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.Ecologie.EconomieEconomie.PolitiquePolitique.

TOURISME Un premier réseau d’ambassadeurs pour consacrer le territoire Causses et Cevennes

P1080435Deux ans - presque jour pour jour - après le classement des Causses et Cévennes au patrimoine mondial de l'Unesco, les premiers ambassadeurs de ce territoire d'exception ont été réunis ce mercredi matin à l'hôtel Mouret à Nîmes, pour recevoir des mains de l'Entente interdépartementale dirigée par Sandrine Lagloire, un diplôme sanctionnant leur formation à la protection et à la promotion des Causses et Cévennes. Cette première session de formation-pilote d'ambassadeurs Unesco a été confiée à l'Agence de développement et de réservation touristique du Gard (ex-Direction du Tourisme), elle sera élargie dès l'an prochain aux trois autres départements concernés par le territoire des Causses et Cévennes, les départements de l'Hérault, de la Lozère et de l'Aveyron, qui ont mis la main à la poche pour cofinancer à la fois le fonctionnement de l'entente interdépartementale et du comité de pilotage chargé de réunir et animer le réseau des acteurs locaux du tourisme investis en Causses et Cévennes : restaurateurs, hébergeurs, cafés de pays, artisans d'art, musées, offices de tourisme... Tous attachés à la préservation et à la valorisation d'un paysage culturel, vivant et évolutif. Autant d'objectifs présentant plus d'opportunités que de contraintes.

Les premiers ambassadeurs de Causses et Cévennes étaient réunis à l'hôtel Mouret, à Nîmes.
Les premiers ambassadeurs de Causses et Cévennes étaient réunis à l'hôtel Mouret, à Nîmes.

Avant de décerner les diplômes qui trôneront en bonne place chez chacun des ambassadeurs attachés comme à la prunelle de ses yeux à ce terroir à nul autre pareil, Laurent Pons et Claude Rezza, respectivement président et directeur de l'ADRTG, ainsi que Sandrine Lagloire (EICC), auxquels s'étaient joints les conseillers généraux du Gard François Maurin (Saint-André-de-Valborgne) et Lucien Affortit (Saint-Jean-du-Gard), ont loué d'une même voix la mobilisation des quatre conseils généraux en faveur de la création de l'Entente, un instrument de gouvernance pertinent. Avec le concours de la cinquantaine de prestataires qui entendent déjà amplifier les effets du classement à l'Unesco des Causses et Cévennes (300 000 ha), elle favorisera l'établissement de l'inventaire patrimonial des ressources, puis la constitution d'un portefeuille de produits labellisés, sans ne jamais perdre de vue ce qui fait la valeur ajoutée de ce territoire, l'authenticité.

Une ambassadrice récompensée et félicitée par le président Laurent Pons
Une ambassadrice récompensée et félicitée par le président Laurent Pons

"Avec l'inscription des Causses et Cévennes au patrimoine mondial de l'Unesco, nous avons une obligation de résultats. Ce territoire ne restera inscrit que par la volonté et l'investissement des gens qui y vivent. C'est à eux qu'il appartient d'imaginer un tourisme intelligent et respectueux du patrimoine. De donner du sens à une fréquentation touristique promise à augmentation", a conclu, en substance, Sandrine Lagloire. A la bonne heure !

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “TOURISME Un premier réseau d’ambassadeurs pour consacrer le territoire Causses et Cevennes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité