ActualitésEconomieEconomie.Polémique.

CALL EXPERT Les salariés non-syndiqués et non-grévistes réagissent et accusent

Le couac entre salariés chez Call Expert à Saint-Christol-lez-Alès. Ph. DR
Le couac entre salariés chez Call Expert à Saint-Christol-lez-Alès. Ph. DR
Call Expert, Saint-Christol-lez-Alès suite. Par voie de communiqué de presse, Jérôme Fabrigoule, représentant des non-syndiqués et non-grévistes a tenu à réagir sur ce conflit économico-social qui a tourné en règlement de comptes syndical entre l'union locale de la CGT Alès et la CFDT (Lire ici).
"Nous souhaitons simplement reprendre notre travail rapidement, et ne souhaitons pas subir les dommages collatéraux d'une guerre syndicale. Nous voulons préciser que la grève a été votée le 4 juin au soir au sein de l'UL CGT en présence d'une partie des salariés. Les salariés non-syndiqués auraient souhaité que cette réunion se déroule au sein de l'entreprise en présence de tous les salariés, précise-t-il avant d'accuser l'UL CGT. Le 5 juin, la directrice était présente sur le site dès 8 heures mais également des représentants de l'UL CGT qui invectivaient les salariés venant prendre leur poste de travail pour leur participation ou non au mouvement de grève. La CFDT ne cautionnant pas le mouvement, n'était pas présente sur site. Les outils de travail étaient en état de fonctionner, seuls les appels ont été déroutés suite au mouvement afin de ne pas pénaliser les clients.
Cependant, pour éviter tout heurt la direction a demandé aux non-grévistes de quitter le site pour éviter les débordements de l'année passée (séquestration d'une partie des salariés et de la directrice qui était enceinte). Ne sachant où aller, les salariés non-grévistes se sont réunis avant de décider de manger ensemble. Lors de ce repas, ces salariés se sont fait verbalement agresser par les salariés syndiqués et des représentants CGT. Le CHSCT a exercé un droit de retrait le 9 juin pour l'ensemble des salariés, notre PDG, Mr Delamarre, ne pouvant assurer notre sécurité à nos postes de travail.
Le 17 juin, à l'appel de plusieurs salariés, nous nous sommes présentés sur site afin de reprendre nos fonctions en présence de notre directrice Mme Bourdoiseau, Maître Heinz (huissier de justice) et M. Guillaume (représentant de la direction) et il a été constaté une dégradation de la salle serveur, .... ces dégradations n'ont pu être faites que sur place.
Nous attendons avec impatience la réunion extraordinaire du CE qui doit se dérouler chez Maître Roussel à Nîmes le 24 juin à 10h00, réunion demandé par la majorité des membres élus occupant ce jour le site. Le droit de grève est un droit fondamental comme l'est implicitement le droit au travail. Nous tenons à remercier l'ensemble des participants aux différentes tables rondes sous l'égide de M. Le Sous-Préfet M. Marx." [Fin de citation du communiqué de presse].
S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

16 réactions sur “CALL EXPERT Les salariés non-syndiqués et non-grévistes réagissent et accusent”

  1. Je suppose que monsieur wyse a du s’autoproclamer porté parole étant donné que je suis salariée non gréviste et non syndiquée et que ce monsieur n’est en aucun ça mon représentant ! Sa façon de décrire les événements ne concerne que lui, merci de ne pas mettre tous les salaries dans le même sac c’est pitoyable !

    1. Jerome ne se prétend pas le porte parole de tous les non grévistes, puisque personne ne fait grève, seulement vous nous empechez JUSTE de travailler
      La grève est un droit mais savez vous chers collègues qu’il existe aussi le droit du travail.

    1. Pour qu’il soit a sa place, faudrait JUSTE le laisser travailler. Trop difficile pour vous de le comprendre?

  2. Mdr cette boite quand même. Première fois que je vois une mentalité pareille dans une entreprise. Trop de gamine qui foute leur merde et qui pense pouvoir révolutionner je ne sais quoi.lol. moi je pense que si il y en a qui en ont plus rien a foutre qu’ils se cassent.

  3. Est-ce que Objectif Gard a vérifié la « représentativité » de ce « représentant » ? Car j’ai bien peur qu’il ne « représente » que lui-même…

    1. La représentativité est le caractère de ce qui est représentatif, c’est-à-dire qui représente bien les choses ou les personnes d’un ensemble plus large, de la même catégorie, ayant les mêmes caractéristiques.

      En statistique, la représentativité est la qualité d’un échantillon qui représente, par ses caractéristiques, l’ensemble de la population dont il est extrait. Il faut pour cela que les statistiques que l’on peut en tirer soient fiables et donnent une bonne image (ou représentation) de l’ensemble de la population.

  4. Cosy, c’est ce qu’il est marqué en haut en gras dans le titre : « Jérôme représentant des salariés non grévistes et non syndiqués » de ce fait il était nécessaire de remettre les choses à leur place, personne n’a à parler en mon nom et personnellement je n’empêche qui que ce soit de travailler alors tes réflexions prémachées par je ne sais quelle personne ou organisme tu te les gardes « cher collègue ».
    Je crois que le plus triste dans cette histoire c’est que les gens comme toi n’ont toujours pas compris que nous étions tous dans la même galère et que de soutenir un patron véreux ne te ferait pas conserver ton job…
    Ps: on a également tous un dictionnaire chez nous, alors tes définitions recopiées c’est pareil tu peux t’abstenir !

  5. Bonjour,En tant que délégué CE d’une boite exterieure,je suis venue a plusieurs reprises,prendre la température sur le site,afin de me faire une opinion sur le conflit,a maintes reprises,je n’ai eu l’occasion,et je le regrette,de n’avoir affaire qu’a des délégués CGT…………..cfdt aux abonnés absents,pourtant d’après ce que je lis,ces personnes sont prètes a tous pour reprendre le boulot,mais que font ces délégués cfdt,sinon attendre chez eux que le conflit s’enlise,pourquoi aucun délégué ou médiateur cfdt,ne s’est déplacé ou a été désigné afin de discuter d’une possibiliter de fin conflit,on vit en démografie,oui ou non ?
    C’est facile de critiquer par médiats,quand on est pas sur le terrain,moins courageux en tout cas,par rapport a ceux qui se battent pour leurs convictions !

  6. Représentant des non grévistes et non syndiqués ?! Cette blague !!!
    Je suis non gréviste non syndiqué et Jérôme ne m’a jamais contacté pour me proposer d’être mon représentant ! Il y a une différence entre se dire représentant des non grévistes non syndiqués et être le représentant de ceux qui préfèrent rester chez eux !
    Tous les jours je me présente sur mon lieu de travail durant mes horaires planifiés et Jérôme… Je ne t’ai jamais vu ! Personne ne m’a empêché de me rendre a mon poste ! J’ai pourtant annoncé dés le début que je suis non gréviste !

    De plus, aucune grève n’est en cours ! Il est prouvé que c’est la direction qui a commandité l’arrêt du serveur !

    Alors avant de se dire  » représentant « , on apprend ce qu’est la  » représentativité  » et on se présente sur son lieu de travail au lieu d’être en abandon de poste !

  7. Je suis très étonné d’apprendre par ce Mr. que les salariés non grévistes et la directrice auraient été séquestrés lors de la dernière grève, je trouve ces allégations graves et surtout mensongères.

    Bravo pour ta réponse Fatoumata elle résume très bien ce qui se passe réellement.

  8. Il faut avoir travaillé chez call expert avant pour comprendre ce qu’il se passe réellement.A l’ époque d’Arnaud bord nous nous sommes battu pour une vrai cause nos emplois étaient réellement en danger. nous nous sommes battus intelligemment et cela a payé. Aujourd’hui sur le site, comme dit un article, une majorité de salariées féminine avec une moyenne d age de 25 ans pour qui c’est leur première exp pro. Call Expert venait tout juste de sortir la tête de l eau lorsque les salariés ont déclanché une grêve pour revendications ( salaire, emplois précaires… ) pour la seule et unique raison : la direction ne pouvait se présenter sur le site le lundi à 10h mais à 14h. Cette grève a duré quasi une semaine. Effectivement le patron, la directrice et les salariés non grévistes ont été insultés et séquestrés, les gros clients tel qu’Odigeo ont menacé a plusieurs reprise la rupture du contrat s’il n’y avait pas reprise du travail immédiat. La perte de ce gros client sur le site était déjà prévisible dès la reprise effective du travail.
    Il y a 3 semaines lorsque les salaires ont eu la confirmation de la perte de ce client,dans 6 mois, ils ont a nouveau décidé de planter le piquet de grêve : rien de pire me semble-t-il pour empirer la situation et inciter d’autant plus un patron à plier boutique. En sachant qu’il y a beaucoup de salarié avec de l ancienneté dans cette boîte pour qui la fermeture du site et plutôt une aubaine….

  9. Cordelia34, C’est vraiment du foutage de gueule ! La liquidation judiciaire était déjà prononcée au 24 Juillet ! Ouvrez les yeux !! Regardez la réalité en face !! La fermeture était déjà dans les tuyaux de la justice avant même que la sois disant grève commence !
    J’ai vraiment l’impression que les gens ont des œillères…
    Ce qui est sûr… C’est que ce n’est pas avec de telles mentalités que la Scoop pourra fonctionner… Quand bien même les gens vont jusqu’au 1/4 de sa création… Pitoyable…

    1. Cher Loool,

      Penses tu qu’une SCOOP puissent fonctionner avec des salariés plus souvent en grève qu’au travail? Des salariés incapables d’arriver à l’heure le matin, de justifier leur absence de la veille, se plaindre quand on leur demande de bosser un peu, sont connecté sur Facebook pendant leur temps de travail, ne respecte pas les supérieurs hiérarchique………Quant à un repreneur, c’est plutot un pigeon qu’il faudrait pour le coup..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité