A la uneActualité générale.Actualités

PISSEVIN/VALDEGOUR. Moins 100 € sur les factures pour se chauffer d’ici janvier 2014 !

 

Ce matin à la mairie. D.R/C.M
Ce matin à la mairie. D.R/C.M

Se chauffer coûtera moins cher d'ici 2014... A contre courant de la tendance nationale, la ville de Nîmes, qui vient de sceller une DSP avec l'entreprise Dalkia, a annoncé une baisse des prix pour se chauffer grâce à l'instauration d'un chauffage urbain pour les quartiers de Pissevin et Valdegour.

"Alors qu'aujourd'hui les prix pour se chauffer ne cessent d'augmenter, à Nîmes c'est l'inverse qui va se produire. D'ici janvier 2014, les 20.000 habitants des quartiers de Pissevin et Valdegour verront leur facture baisser", lance fièrement Hèlène Alliez-Yannicopoulos, adjointe au maire, déléguée au développement durable. Sur les rails depuis plus de trois ans, une nouvelle DSP de 25 ans vient d'être signée entre la ville de Nîmes et l'entreprise Dalkia pour l'instauration d'un chauffage urbain dans les quartiers de Valdegour et Pissevin.

"C'est presque une opération blanche pour la ville qui ne met à disposition de l'entreprise privée que les équipements contre une contribution de 150.000 euros", poursuit l'élue locale. De son côté, Dalkia met sur la table 9,5 millions d'euros pour entamer d'importants travaux : construire ou rénover quatre kilométrés de tuyaux chargés de transporter la chaleur de l'incinérateur de Nîmes juqu'aux quartiers de Valedgour et de Pissevin. "Longtemps le chauffage urbain a été mal vu, en raison de l'image des grandes barres et tours des années 60. Mais aujourd'hui, il permet vraiment de réduire l'impact négatif sur l'environnement et de faire des économies", ajoute l'adjointe au maire.

Sur le papier, les avantages sont séduisants : une baisse de 29% des prix, effective dès le 1er juillet pour les bailleurs sociaux et répercutée début janvier pour les usagers locataires. Une réduction de 16.000 tonnes de CO2 par an est aussi avancée par la municipalité… "Au niveau des usagers la baisse devrait tourner autour des 100 euros par an. C'est déjà ça", poursuit Hèlène Alliez-Yannicopoulos. Et de conclure : "ce projet est un projet d'avenir. Il pourrait rendre plus attractif le territoire en attirerant de nouvelles entreprises ou ménages et pourquoi pas impulser de nouveaux quartiers". Affaire à suivre…

C.M

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “PISSEVIN/VALDEGOUR. Moins 100 € sur les factures pour se chauffer d’ici janvier 2014 !”

  1. Ce projet remonte à plusieurs années en arrière. Il a fallu beaucoup de discussions pour aboutir à la meilleure solution possible, sans parler de la mise en concurrence des entreprises et le temps de les départager. On ne peut donc pas parler de démarche électorale car cela ne date pas d’aujourd’hui. La municipalité avec à sa tête Jean-Paul Fournier a su se projeter sur du long terme (cet accord devrait durer pendant un moment) et les effets sont extrêmement positifs. Il faut reconnaître quand quelque chose de bien pour les Nîmois se fait, on parle ici d’améliorations locales (à contre courant de ce qui se fait au niveau national je tiens à le préciser) et non d’une quelconque coloration partisane.

    Bravo Mr Fournier et aux personnes en charge du dossier.

  2. C’est vrai que ça semble assez intéressant à tous points de vue: écologie, transparence et surtout fiances, ce qui n’est pas négligeable en ces temps difficiles!…

  3. Il n’y a effectivement rien d’électoral, surtout lorsqu’on sait depuis combien d’années existe l’incinérateur contre lequel s’est battu bec et ongle l’actuel maire.Et et pourquoi se réveiller maintenant et pas depuis 4 ou 5 ans , cela aurait fait 400 ou 500€ d’économies.
    Mais c’est un pur hasard s’il y a depuis les mois de mai et juin et juillet… tant d’inaugurations et de bonnes nouvelles, alors qu’on nous a pourri la vie et la ville depuis 5 ans, et qu’on aurait pu étaler les nuisances sur la durée.
    Mais bon, la nature humaine a la mémoire courte et se focalise sur le passé proche et les politiciens connaissent bien les techniques de manipulation.
    Félicitations toutefois aux responsables de l’incinérateur qui se battent pour un 2° four et améliorer encore la récupération de chaleur actuellement gaspillée dans l’atmosphère.

  4. Pour le coup le calendrier de fin de DSP est fixé contractuellement depuis des années et ce n est pas pour des raisons électorales que cette bonne nouvelle apparaît c est que le contrat se termine le 30 juin 2013 , il fallait donc lancer un nouvel appel d offre que nous avons préparé depuis 3 ans avec la volonté de passer aux énergies renouvelables et de baisser le tarifs sur du long terme du chauffage des immeubles reliés au chauffage urbain

  5. Pour une bonne nouvelle c’est une bonne nouvelle, mais pas pour les usagers du Parc des Sports qui ont une facture de chauffage et eau chaude sanitaire de plus de 16000 Euros ?
    Comment expliquer aux locataires cette augmentation ?
    Une réponse appropriée serait bien venue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité