A la uneActualité générale.Actualités

ROCHEGUDE Heureux qui comme Grégoire a fait un beau voyage…

DSCF7757
Le 16 juillet à 13h00, Steven Herteleer et Grégoire Sala coupent le ruban qui les ramène à la mairie de Rochegude après deux années de voyage autour du monde. Ph DR/RM

"Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage... et puis est retourné, plein d'usage et raison..." dans son petit village de Rochegude aurait pu écrire Joachim du Bellay. Après deux ans de voyage autour du monde, Grégoire Sala était attendu par sa mère, ses amis, mais aussi par le maire et le conseil municipal de Rochegude, le village qu'il a quitté en Solex deux ans plus tôt. Dans cette aventure extraordinaire, ils n'étaient pas un mais deux ! Son ami de toujours, Steven Herteleer est parti en même temps, en bateau par l'autre coté de la planète. Les deux amis initialement partis pour un projet d'un an se sont croisés à Hong Kong au bout d'une année et ont bouclé leur périple chacun de leur coté au bout de deux ans. Alors que Grégoire, qui arrive ce mardi 16 juillet de Madrid, termine les derniers kilomètres entre St Ambroix et Rochegude à pied, Steven, déjà arrivé, commente leur aventure commune, l'oeil rivé sur la route où dans quelques minutes devrait apparaître la silhouette de Grégoire au détour des champs.

DSCF7737
Steven Herteleer guette la silhouette de son ami, Grégoire Sala qui doit arriver à pied au bout du chemin. Photo DR/RM

L'un travaillait chez L'Oréal dans le marketing, l'autre au ministère des Finances. "Quand on m'a proposé une évolution de carrière au bout de quatre ans, je me suis rendu compte que ma vie se résumait à du shampoing douze heures par jour, j'ai eu envie d'autre chose" commente Steven Herteleer qui décide de vivre de son talent de photographe. "Grégoire tirait les mêmes conclusions. Nous avons habité ensemble une grande maison en colocation artistique et puis l'idée d'un tour du monde s'est imposée". "J'ai donné mon préavis en janvier 2011 et comme les parents de Grégoire venaient d'acheter à Rochegude, nous sommes venus nous préparer trois mois ici. Très vite il nous est apparu nécessaire de définir le cadre de ce voyage et comme nous voulions prendre des claques nous avons décidé que le concept serait : zéro, avion, zéro bagages, zéro hôtel" explique Steven. Et, comme il sont tous deux des artistes, ils décident de poster une œuvre artistique dans chaque pays traversé. Enfin pour corser le tout ils décident de partir l'un vers l'Ouest (en bateau) et l'autre vers l'Est (en Solex). la suite on la trouvera sur le site du voyage inyourearth et son lien vers Facebook.

DSCF7746
Après avoir embrassé sa mère, à droite, Grégoire termine les quelques mètres que els séparent de son point de départ avec Steven. Photo DR/RM

Steven qui a trouvé des contrats photo en route pour financer son voyage a décidé d'écrire un livre, "peut être avant mes trente ans en février" ajoute-t-il. "Nous avons eu très peur de nous être perdus quand nous nous sommes croisés à Hong Kong", commente-t-il. "Moi j'avais filé sur un voilier jusqu'à Rio, j'avais passé trois mois en Amazonie, puis j'étais parti en Antarctique en bateau à voiles avant de remonter d'Ushuaïa à Chicago. Puis j'ai enfilé la Route 66 jusqu'à St Francisco et grimpé dans un porte containeur jusqu'à Hong Kong. J'étais formaté Amérique Latine avec la peur au ventre. Lui, semblait transpirer la sagesse de l'Asie... rien ne pouvait lui arriver. Nous n'avions pas voyagé sur la même planète !  Finalement notre amitié a eu le dessus, et nous avons écouté les conseils de l'autre avant de repartir chacun de notre côté. J'ai hâte de le retrouver aujourd'hui... Je lui ai fait une surprise et il me croit au Maroc!"

DSCF7754
La mère de Grégoire, Grégoire, le Maire Pierre Chante, Steven et le père de Steven enfin réunis devant la mairie de Rochegude d'où l'aventure est partie il y a deux ans. Photo DR/RM

Ca y est ! La silhouette de Grégoire se profile à l'horizon. Sa mère puis son ami viennent à sa rencontre sur le chemin. Après les avoir embrassé, Grégoire embrasse le sol à l'endroit ou son aventure avait commencée. A peine étonné par les drapeaux sur la mairie et aux mains de ceux qui l'accueillent il s'interroge sur la date : "On serait le 14 juillet ?". Mais non, c'est bien pour lui tout cela et le maire, Pierre Chante lui demande même de couper symboliquement avec Steven le ruban placé sur les marches de la mairie avant de remercier officiellement les jeunes d'avoir bouclé ce périple à Rochegude. On n'a pas fini d'en parler !

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ROCHEGUDE Heureux qui comme Grégoire a fait un beau voyage…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité