A la uneActualité générale.ActualitésInsolite

NUITS INSOLITES Le mas Escombelle, un havre de paix où les cultures s’entremêlent

Florence et Yves Patenôtre ont racheté le Mas Escombelle à Barjac, il y a un an. Photo DR/S.Ma
Florence et Yves Patenôtre ont racheté le Mas Escombelle à Barjac, il y a un an. Photo DR/S.Ma

Dans le Gard, à Barjac, à deux pas des Gorges de  l'Ardèche, il existe un havre de paix où tout un chacun peut se ressourcer le temps d'une nuit ou plus : Le Mas Escombelle. C'est là, qu'il y a à peine un an, Yves et Florence Patenôtre, tous deux âgés de 47 ans ont élu domicile après un voyage de 27 000 kilomètres en fourgon à travers l'Afrique (Maroc, Mauritanie, Sénégal, Mali, Burkina Faso), avec leurs enfants, Pauline 11 ans et Guillaume 13 ans. En rachetant cette ancienne magnanerie datée du 17e siècle, plantée sur un terrain de 3 000m², ceux qui vivaient autrefois en Haute-Savoie, ont fait le pari de faire vivre un lieu insolite et atypique dédié au tourisme. Puisque sur leur terrain et en plus des cinq chambres d'hôtes à l'intérieur de leur demeure, deux yourtes en poils de yack (27m²) importées de Mongolie et une cabane Bambou venue d’Indonésie via la Bambouseraie d'Anduze, invitent les vacanciers au voyage. Un mélange de cultures auquel s'ajoute une décoration typiquement africaine dans les parties communes : Le salon, la cuisine et la salle de détente composée d'un espace massage, d'une cabine hammam et d'un sauna. "Le Mas Escombelle, c'était l'occasion pour nous de poursuivre l'aventure humaine commencée lors de notre voyage en Afrique. C'est un projet de quinze ans qui a été concrétisé suite à un coup de foudre" raconte Florence Patenôtre qui exerçait autrefois dans le monde de l'immobilier avant de changer de vie. Yves lui, était dessinateur-projeteur. En plus de l'accueil d'hôtes, il s'occupe de la préparation pour le dîner des paniers-repas très prisés.

La cabane bambou fabriquée en Asie. Photo DR/S.Ma
La cabane bambou fabriquée en Asie. Photo DR/S.Ma

"Ni un hôtel, ni un camping"

Bref, tous deux ont craqué pour ce lieu où la nature fait valoir ses droits au fil des saisons. "Ce n'est ni un hôtel, ni un camping, c'est un endroit qui nous ressemble, à la fois convivial et atypique. Chacun est libre d'aller et venir comme bon lui semble." Mais il n'est pas rare que le couple et leurs clients, "je n'aime pas dire clients, je dis toujours les personnes qui viennent à la maison", refassent le monde dans la salle à manger, à l'heure du petit-déjeuner. Après ce temps de partage, certains se jettent à l'eau de la piscine du Mas, d'autres mettent leur corps entre les mains de Florence le temps d'un massage californien, d'autres encore partent en vadrouille au cœur du village de Barjac situé à quelques pas de là.

Les réservations peuvent se faire à la nuitée, à la semaine ou pour le weekend que ce soit en chambre (cinq dont une familiale pour quatre personnes), en yourte (deux prévues pour cinq personnes maximum) ou en cabane en bambou. Pour découvrir les tarifs, cliquez ici.

En images

 

Publireportage

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité