Actualité générale.Actualités

BEAUCAIRE La Feria approche, les anticorridas s’accrochent !

Les affiches d'Alliance Anticorrida seront visibles à Beaucaire et Tarascon du 25 au 31 juillet. Photo/DR
Les affiches d'Alliance Anticorrida seront visibles à Beaucaire et Tarascon du 25 au 31 juillet. Photo/DR

La Feria de Beaucaire 2013 approche à grands pas. Les corridas du samedi 27 et du dimanche 28 juillet sont déjà annoncées. Rafael de Julia, Alberto Aguilar et Marco Leal ainsi que de Juan José Padilla, Javier Condé et "El Capéa" affronteront six toros de la ganaderia Curé de Valverde et Del Torero. Une affiche attendue pour certains. Mais juste à côté, une autre affiche viendra dès jeudi jouer les trouble-fête. Celle et on l'a déjà vue à Alès et à Lunel (Hérault), de l'association Alliance Anticorrida. La lutte continue donc pour les farouches opposants à la tauromachie qui souhaitent «marquer les esprits dans ces régions particulièrement touristiques et dévoiler au grand public la véritable nature de ces spectacles de désolation et de mort» explique Claire Starozinski, présidente de l'Alliance Anticorrida, rappelant que l'association organise ce type de campagnes depuis dix ans.

Les affiches 4x3 des anticorridas fleuriront donc dans toute la ville de Beaucaire et même de l'autre côté du Rhône dans les Bouches-du-Rhône à Tarascon, du jeudi 25 au mercredi 31 juillet.

S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

20 réactions sur “BEAUCAIRE La Feria approche, les anticorridas s’accrochent !”

  1. Merci pour le signalement de « l’autre » affiche et son explication. L’image est utile car chaque année, des visiteurs surpris découvrent la réalité de la corrida, comprennent qu’elle n’est pas un jeu innocent mais une « fête » sanglante.

  2. Merci pour ces journalistes qui ont le courage de rapporter ce qu’est l’horreur et la réalité de la corrida, et le combat des associations qui luttent pour en finir avec ces pratiques d’un autre temps.

  3. Excellente cette idée de mettre des grandes affiches contre la corrida en plein milieu des ferias. Bravo à l’Alliance Anticorrida, enfin une façon tout à fait pacifique et éfficace de toucher les foules, quand ils verront ces images ils comprendront la réalité de ce qui se passe aux arènes. Merci à la journaliste pour son texte plutôt neutre, parler des « pour » et des « contre » c’est cela du bon journalisme!

  4. Si la plupart des journaux régionaux traitent les anti-corrida en second plan, un peu comme des trouble-fêtes, il est rassurant de constater, à travers cet article, l’objectivité dont fait preuve la journaliste, en mettant à égalité le pour et le contre…; un peu comme font les affiches d’Alliance Anti-corrida face à celles qui promeuvent ces horribles spectacles.

  5. Bravo pour ces affiches en plein milieu des férias! Combien de temps cela va-t-il durer! Les nouvelles générations vont elles supprimer ces pratiques d’un autre age???

  6. Il serait temps que la corrida cesse, dans notre société moderne qui est en constante évolution cette pratique n’a plus sa place! Il y a de plus en plus de lois pour la protection animale, il serait temps d’arrêter ces massacres..

  7. La corrida n’a plus sa place en France ni ailleurs dans le monde, c’est de la pure et simple torture, on croit que l’animal est fier et se bat à armes egales, alors que cet animal est terrorisé, torturé et déjà affaiblie avant son entrée dans l’arene. les toreadors qui se gargarisent de la souffrance des autres êtres plus faibles ne valent pas mieux que n’importe quel sadique qui s’en prend a des enfants! reveillez vous!

  8. Merci à tous les anti-corrida ! Les affiches dures et sanglantes de l’alliance anti-corrida font prendre conscience et imposent la réalité de ce qu’est la corrida. On ne peut plus dire à notre époque « je ne savais pas »…

  9. Comment peut on avoir du coeur et assister à une corrida? Pauvre taureau, quelle souffrance et tout ça sous les yeux amusés d’une assemblée de malades.

  10. Bravo à Stéphanie Marin pour cet article ! C’est courageux ! Merci. La corrida n’est en effet pas une fête, comme la présentent de façon mensongère les pro-corridas. C’est juste l’atroce torture d’un animal sans défense, qui n’a rien demandé ni fait de mal à personne. C’est juste le côté le plus inhumain et le plus vil de l’homme qui ressort au grand jour, sans, bien souvent et bien curieusement, qu’aucune condamnation ne soit faite, cette fois-ci. Sans doute parce que dans la corrida, la victime, c’est l’animal, et que lui, on ne veut se donner la peine d’écouter ses hurlements de douleurs. Pourtant le Code pénal punit, suivant l’article 521-1, toute personne commettant un acte de cruauté ou de maltraitance sur un animal d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 euros. Il serait temps d’appliquer la loi… Bravo et merci également à l’Alliance anti-corrida pour son action constante et sans faille contre cette barbarie.

  11. A Beaucaire et d’autres villes du sud de la France, la corrida c’est ça!
    Merci pour cet article et ces affiches qui peuvent surprendre de nombreux touristes, c’est cela aussi l’information.

  12. Un grand merci à la journaliste qui a eu le courage de présenter l’action de l’Alliance Anti-corrida.
    Ce n’est pas si fréquent. Et bravo à l’Alliance pour sa campagne d’affichage. Merci de porter à la connaissance de tous la face réelle de la corrida.

  13. la souffrance animale est peu perçue par les humains (eux aussi sont pourtant des animaux ) ,
    l’homme se croit « supérieur » et veut tt se permettre .il en mourra mais la planète survivra.. c’est le + grand des prédateurs..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close