Actualité générale.ActualitésActualités Gard.Ecologie.EconomiePolémique.

ANTI-NUCLEAIRES La menace contre les pylônes Trés Haute Tension prise au sérieux

Anti-nucléaires
Une lettre de menace non signée et qui ne correspond pas au habitudes des anti-nucléaires. Ph Illustration

Suite à un courrier anonyme transmis hier au quatre Préfectures des départements du Gard, du Vaucluse, de la Drôme, des Bouches-du-Rhône, les autorités et les opérateurs ont pris au sérieux la menace de "déboulonnage" des pylônes THT par les anti nuclaires. En effet le courrier  mentionne un rapport des renseignements généraux à EDF en 1983 qui stipule "qu' à la différence des centrales nucléaires qui peuvent être  protégées par des barbelés et des pelotons de CRS, ce n’est pas le cas des pylônes". Constitué d'une courte lettre dactylographiée et anonyme, le courrier contient également une menace directe : "Parce que leur nucléaire n’est plus sûr, qu’il n’est pas transparent, nous déboulonnons et nous déboulonnerons les pylônes THT" qui est accompagnée d'un sachet comprenant des boulons.  Après vérifications ceux-ci seraient bien issus des installations de pylônes THT Une enquête a été ouverte par la police judiciaire de Marseille.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ANTI-NUCLEAIRES La menace contre les pylônes Trés Haute Tension prise au sérieux”

  1. – Face à l’autisme des gouvernements successifs qui nous ont imposé le tout nucléaire sans débat public
    – vu la couverture médiatique – quasi nulle – des actions antinucléaires comme la marche internationale de cet été
    – vu la loi du silence et la désinformation sur le désastre planétaire suite à l’explosion et fonte des coeurs à la centrale japonaise Fukushima – et oui, ce n’est pas fini, au contraire!
    – vu l’extrême dangerosité de la chose et les triches honteuses d’edf etc – profit, profit – concernant la sécurité des centrales ou les matériaux de construction…
    je comprends très bien que l’on puisse en venir à des extrémités pareilles.

  2. Les centrales nucléaires constituent un réel danger et posent de nombreux problèmes d’environnement, notamment le traitement des déchets radioactifs. Mais malheureusement, elles représentent une part démesurée (voire délirante) dans la production d’électricité en France. Il paraît donc inconcevable aujourd’hui de réduire cette proportion à moins de 50% de la production, sans devenir dépendant des autres pays, même si nous développions dès maintenant et de manière drastique les moyens de production alternatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité