A la uneNîmes Olympique

AJ AUXERRE – NÎMES OLYMPIQUE : 1-1. Un bon point !

Nîmes Olympique en préparation à Megève

Ce soir, les sentiments côté nîmois sont comme les points : partagés. Les crocos, bien plus solides et appliqués que lors du premier match contre Créteil, ont tout de même ramené un bon point du stade de l'Abbé Deschamps.

En ce début de match, c'est Riad Nouri qui se procure la première occasion par une tête cadrée sur un centre d'Ogounbiyi. Mais Olivier Sorin veille au grain (6'). Quelques minutes plus tard, l'arbitre de la rencontre, Florent Batta, accorde un penalty généreux aux auxerrois dans une action confuse à l'angle de la surface (10'). A croire que les dieux du foot ne semblaient pas d'accord avec la décision de l'arbitre, Jamel Ait Ben Idir manque l'occasion. C'est surtout Cyrille Merville, auteur d'un très bon match, qui réalise sa première parade décisive en se détendant sur sa gauche. Nîmes, piqué au vif, réagit bien et Gragnic est à deux doigts de concrétiser un coup-franc à une vingtaine de mètres qui lobe le mur et laisse Sorin sur place. La balle frôle le poteau (22'). Coup de pied arrêté toujours : Nouri tente sa chance dans un angle fermé mais Sorin sort le ballon qui se dirigeait sous la barre (30').

En seconde période, Nîmes ouvre la marque contre le cours du jeu. Cordoval, toujours aussi rapide, déborde sur son aile et centre à ras de terre. Le ballon glisse des mains de Sorin et revient vers Gragnic qui ne réussit pas à pousser la balle au fond. Elle vient alors sur Nouri qui voit son tir contré et se dirige enfin vers Pierre Bouby qui ouvre intelligemment son pied droit pour la glisser au ras du poteau. Un but confus et laborieux. Mais qu'importe ! Les joueurs de Victor Zvunka ont fait le plus dur et il ne reste, à ce moment-là, plus que vingt minutes à tenir. Seulement, encore une fois, l'arbitre va influer sur cette rencontre en accordant un deuxième penalty à Auxerre. Et cette fois, ni les dieux, ni Cyrille Merville ne pourront empêcher l'égalisation de Paul-Georges Ntep, certainement le meilleur auxerrois ce soir, avec un tir en force sous la barre (75'). En fin de match, les auxerrois pousseront, Nîmes tiendra le coup. C'est vrai que les nîmois peuvent nourrir quelques regrets : il y avait certainement un coup à jouer ce soir aux hommes de Bernard Casoni. Mais ils auraient aussi pu perdre beaucoup en cette fin de rencontre. Le nul, somme toute, paraît logique.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité