Santé.Société

SAINT-GILLES La maison de retraite « Les jonquilles » renaît et réchauffe le coeur de nos aînés

Alain Gaido, Maire de Saint-Gilles, coupe le ruban. A ses côtés, Laurent Burgoa, Conseiller général, Damien Alary, Président du Conseil général ou Jean-Olivier Arnaud, directeur du CHU Carémeau
Alain Gaido, Maire de Saint-Gilles, coupe le ruban. A ses côtés, Laurent Burgoa, Conseiller général, Damien Alary, Président du Conseil général ou Jean-Olivier Arnaud, directeur du CHU Carémeau

Hier, à la suite de conventions signées entre l'EHPAD de Saint-Gilles et le centre hospitalier universitaire de Nîmes, la nouvelle maison de retraite "Les Jonquilles", située à Saint-Gilles, a été inaugurée. 34 lits supplémentaires ont été ajoutés aux 46 lits de l'ancien EHPAD, à quoi s'additionnent deux lits d'hébergement temporaire et six places d'accueil de jour. Ce qui porte la capacité d'accueil totale à 78 lits.

Les cinq unités de ce nouveau bâtiment sont réparties sur trois niveaux : l'accueil (avec un salon de coiffure et un joli jardin où de nombreuses activités sont proposées) et deux niveaux supérieurs où se trouvent des chambres individuelles spacieuses et confortables (siège dans les douches, volets roulants électriques, lits à hauteur variables, placards intégrés...). Le coût des travaux, qui ont commencé en septembre 2011, atteint les 7 millions d'euros. Une quarantaine de personnes (infirmières, aides-soignantes...) travailleront dans cet établissement.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “SAINT-GILLES La maison de retraite « Les jonquilles » renaît et réchauffe le coeur de nos aînés”

  1. ma maman a séjourné dans l’ancien batiment jusqu’à son décès en 2010…il n’y avait peut être pas les équipements, ni les moyens, mais le coeur y était…

  2. je suis déçu.
    je suis venu plusieurs fois voir M me ATO et j’ai été déçu de la propreté
    A ma première visite, juste après le déménagement, dans sa chambre, les vitres n’étaient pas faite et une dalle du plafond toute taché par une fuite du système de climatisation d’après  »les on dit ».
    Une personne est venu la voir quelques jour après et il y avait du riz sec au sol.
    je suis venu dernièrement et je n’ai pas vu beaucoup de changement. Les vitres de l’ascenseur a l’entrée étaient sale et celle du coin télé au 2 ème étage n’étaient pas mieux. de plus j’ai signalé à une dame de salle une flaque d’eau à coté de la plante; elle est venu épongé mais le résultat n’était pas ce que j’espérais. plutôt que d’épongé elle a étalé l’eau.
    Pour finir, nous avons, avec mon épouse, discuté dans le coin repas et là quand nous marchions , nous avions l’impression de coller au sol.
    enfin voila, je pense que, pour une maison de retraite neuve, il y a de laisser aller
    Mr GINER

  3. pr répondre au tuteur de mme ato ne vous en prenez pas au personnel ,j ai fait un stage auprès des ash et aide soignante et je peux vous dire qu elles s investissent a 200% elles sont parfois seule pour 30 résidents, toujours à courir..elles en font + que leur moyens! vous ne pointez pas du doigt le véritable problème! c’est bien beau d aggrandir une maison de retraite encore faut il pouvoir s adapter aux changements!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité