A la uneActualité générale.ActualitésNîmesPersonnalités.Polémique.Société

FAIT DU JOUR – EXCLUSIF Le chef étoilé Jérôme Nutile devrait ouvrir un restaurant à Nîmes dans quelques mois !

Jérôme Nutile DR
Jérôme Nutile DR

Le double étoilé Michelin et meilleur ouvrier de France Jérôme Nutile devrait poser son tablier à Nîmes dans les mois à venir. Le chef devrait quitter Le Castellas à Collias pour réhabiliter le Mas de Boudan, au Parc Georges Besse, en vue de créer un restaurant étoilé - deux étoiles - d’une cinquantaine de couverts à l’intérieur et quasiment autant en terrasse. Selon nos informations, un programme hôtelier serait également prévu avec une petite dizaine de chambres ou de chambres d’hôtes de grand luxe. La date d’ouverture de l’établissement aurait été fixée, au plus tard, pour octobre 2014 mais le projet pourrait bien voir le jour dès le mois de mai.

Cette arrivée surprise est l’issue finale d’un appel d’offres qui a été lancé en début d’année par la Société d’Aménagement des Territoires, la SAT, dont Michel Bazin, adjoint de Jean-Paul Fournier, est le directeur général. Un appel d’offres qui n’a manifestement pas emballé grand monde si l’on en croit Michel Bazin : « Jérôme Nutile est le seul à avoir répondu à l’appel d’offres. On aurait bien aimé qu’il y ait de la concurrence », regrette le président de la SAT.

C'est ici, au Mas de Boudan, au coeur du Parc Georges Besse, que Jérôme Nutile devrait installer son restaurant
C'est ici, au Mas de Boudan, au coeur du Parc Georges Besse, que Jérôme Nutile devrait installer son restaurant

Si l’adjoint de Jean-Paul Fournier s’étonne de l’absence de concurrents, de nombreux restaurateurs nîmois, eux, ne sont pas du tout surpris. Tous ont accepté de répondre à nos questions, sous couvert d’anonymat, craignant les représailles de la municipalité et de son service d’hygiène. Un premier restaurateur questionne : « Vous pouvez m’expliquer pourquoi ils vont mettre un restaurant deux étoiles au Parc Georges Besse alors qu’il y en a un autre à dix minutes ? » (Douze minutes précisément : le restaurant « Alexandre » à Garons, NDLR). Un autre chef ne comprend pas beaucoup plus : « Il y a des belles tables en centre-ville mais aucune place pour se garer. Si vous mettez Jérôme Nutile, ses deux étoiles, et son parking gratuit en périphérie, ça va encore tuer un peu plus le centre-ville ». Enfin, plusieurs soupçonnent quelques coups de pouce de la ville pour faciliter l’installation du restaurateur de Collias. Michel Bazin balaie les arguments : « Il me revient aux oreilles l’histoire du Cheval Blanc mais ça n’a rien à voir ! »

Le Cheval Blanc, du nom de l’hôtel-restaurant situé en face des Arènes, est une vieille histoire qui date des années 90. A l’époque, le maire de Nîmes, Jean Bousquet, avait voulu faire de l’établissement un palace avec un restaurant gastronomique. Il était prévu que la chanteuse Régine en prenne la responsabilité. Le projet virera au fiasco et plusieurs dizaines de millions de francs seront perdus. On ne souhaite évidemment pas la même chose au Mas de Boudan et à son nouveau chef Jérôme Nutile qui n’arrive pas en terrain conquis. A lui de faire taire ses détracteurs. Réponse dans les assiettes.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “FAIT DU JOUR – EXCLUSIF Le chef étoilé Jérôme Nutile devrait ouvrir un restaurant à Nîmes dans quelques mois !”

  1. moi je juge sur les assiettes.
    En centre ville je vais au lisita, chez croizard et après très sincèrement c’est faible.
    Plutot que de critiquer, proposez messieurs les commerçants !

  2. Bien ! voilà une bonne nouvelle …. ! Jérôme NUTILE à n’en pas douter saura mettre à profit son infrastructure !

    il devrait y réussir de main de Maître sa cuisine y est par ailleurs excellente !
    Les détracteurs certes comme partout il y en a mais, peu importe….. !
    Sur Nîmes les restaurants à vocation gastronomique sortant du lot et se démarquant sont peu nombreux,

    ceci dit, la Clientèle adaptée n’y est pas majoritaire non plus de surcroit, par ces temps difficiles …..

    Malgré tout quelques petits restaurants méritent le détour, ils ne sont pas étoilés pour autant…. c’est dans l’assiette que ça se passe !
    Certains gastronomiques ont dû réagir, modifier leurs prestations, sans pour autant y perdre en qualités gustatives et fraîcheur des produits.

    La crise aidant, quelques uns ont su adapter leur activité en y devenant des restos à vocation semi gastronomique,

    pour d’autres, des restos apparentés et référencés comme y étant de bonnes tables certes singulières,

    mais oh combien empreintes tant au niveau gustatif que qualitatif d’une cuisine raffinée et hors du commun –

    Ceci leur a permis de faire face à l’absence voire à la baisse de fréquentation de leurs établissements,

    d’y toucher une Clientèle moins ciblée donc plus vaste qui, cette dernière y est tout aussi exigeante et reconnaissante –

    Donc bonne chance pour cette nouvelle aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité