A la uneActualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

CONSEIL GENERAL. Veloroute, contournement Nîmes-Montpellier et carte « Bang » au menu de cette rentrée

D.R/
D.R/

Malgré les chicayas politiques du président Alary et de son opposition, le conseil général a voté, ce matin, comme un seul homme la totalité des délibérations.

Damien Alary, président du conseil général et Jean Denat, vice-président délégué aux transports. D.R/C.M.
Damien Alary, président du conseil général et Jean Denat, vice-président délégué aux transports. D.R/C.M.

En guise d'introduction de cette rentrée du CG, le président PS du département, Damien Alary, a présenté un voeu en faveur du maintien de la chirurgie cardiaque dans le Gard : "On sait que le shéma interregional d'organisation sanitaire prévoit le passage de quatre à trois sites en région Languedoc-Roussillon. Du coup, le site nîmois développé aux Franciscaines est particulièrement menacé". "Je me suis longuement entretenu avec le sénateur-maire de Nîmes et nous sommes sur la même longueur d'onde. La fermeture du site serait une atteinte portée au département ", explique Damien Alary qui, à demi-mot, plaide pour une fermeture du site de Perpignan, "plus isolé".

Rapporteur du dossier, le vice-président aux transports, Jean Denat, a exposé le projet d'aménagement de la velouroute. Ce dernier prévoit de rejoindre le Léman (Suisse) à la Méditerranée en traversant le Gard ! A l'unanimité, les élus se sont prononcés en faveur de la construction de 13 km de piste cyclable qui devraient relier le pont de Gallician au pont de Provence d'Aigues-Mortes, en traversant les communes de Vauvert, Le Cailar et Saint-Laurent-d'Aigouze. "D'ici 2014,  le Gard possédera 100 km de voie verte", a fait savoir Jean Denat. "Je pense que Nîmes devrait s'en inspirer. C'est tellement le bordel en centre-ville que je suis reparti à Pompignan et j'ai laissé Madame Dumas en centre-ville", ironise le président Alary.

Toujours dans ce même principe de promouvoir des alternatives à la voiture, le département  a officiellement adopté la carte "Bang". Un séisme dans la billetterie gardoise ! Doté d'une carte à puce, le nouveau ticket permet aux usages d'utiliser les différents transports en commun. Concernant les tarif, le forfait à la journée devrait coûter 4 euros, l'abonnement mensuel 45 euros et l'abonnement annuel 395 euros. L'assemblée a ainsi voté la signature d'une convention quadripartite, pour une durée de 15 ans, que ratifieront prochainement Nîmes Métropole (TANGO), le syndicat mixte des transports du Bassin d'Alès (NTECC) et la région L-R.

Enfin, un dernier dossier a soulevé les passions mais pas les oppositions : le contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier. Les conseillers généraux ont signé l'accord qui vise à réserver 7% des heures totales nécessaires pour réaliser des travaux. Damien Alary, opposé à la gare de Manduel - chère à Jean-Paul Fournier, président UMP de Nîmes-Métropole -, s'est engagé à verser 40 millions pour le projet.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité