Actualité générale.Actualités

GARD. « Pauvreté et précarité », le Secours populaire entre en campagne

Florence Luisière, secrétaire générale du Secours populaire français - Fédération du Gard. Photo DR/S.Ma
Florence Luisière, secrétaire générale du Secours populaire français - Fédération du Gard. Photo DR/S.Ma

C'est aujourd'hui, jeudi 3 octobre, que le Secours populaire du Gard lance sa campagne "Pauvreté et précarité" qui s'achèvera le 18 novembre prochain. Une opération parmi d'autres, qui permet à l'association de collecter des dons et de communiquer sur l'ensemble de ses actions proposées dans le cadre de ses permanences d'accueils et de solidarité auprès des personnes et des familles en difficulté. Trop souvent cantonnée à l'aide alimentaire et vestimentaire, l'association se démarque dans bien d'autres domaines comme l'information sur l'accès aux droits, aux vacances, à la culture, à la pratique sportive (en 2012 102 enfants gardois ont pu pratiquer un sport grâce à l'aide du Secours populaire en partenariat avec Kinder Ferrero). "L'urgence passée, il est important que ces personnes sachent qu'elles peuvent participer à des activités qui leur font sortir la tête de l'eau" précise Florence Luisière, secrétaire générale de la Fédération du Gard du Secours Populaire. Pas question de faire dans l'assistanat, l'association demande, comme pour l'aide alimentaire, une participation financière aux inscrits, variable selon leur niveau de ressources. "Cela permet à nos publics d'apprendre à gérer un budget et surtout cela leur permet de retrouver une certaine estime de soi, notre action n'est pas de la charité."

Dans le Gard qui compte dix permanences d'accueils, 14 764 personnes ont été reçues par les bénévoles en 2012 dont 31% de familles monoparentales, soit des femmes seules avec enfant(s), "premières victimes de l'exclusion." Un public très présent au Secours Populaire au niveau départemental comme au niveau national. Le baromètre Ipsos-Secours Populaire français 2013 montre que six mères célibataires sur dix ont rencontré des difficultés financières importantes pour assurer leurs dépenses de logement et d'alimentation et que 49% se privent de nourriture pour faire plaisir à leurs enfants ou simplement leur offrir de bonnes conditions de vie.

Plus d'infos sur www.spf30.org.

S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité