A la uneFaits DiversFaits divers.

MARGUERITTES. Trois poneys volés retrouvés grâce à un message posté sur Facebook

Pirouette, l'un des trois poneys volés dans la nuit de lundi à mardi au Poney Club du Vieux Vverger à Marguerittes. Photo DR/
Pirouette, l'un des trois poneys volés dans la nuit de lundi à mardi au Poney Club du Vieux Verger à Marguerittes. Photo DR/

Dans la nuit de lundi à mardi, trois poneys ont été dérobés au Poney Club du Vieux Verger à Marguerittes. Ce sont les aboiements des chiens qui ont soudainement réveillé le gardien. La lumière du portail électrique qui devait être éteinte, étincelait de mille feux dans la nuit noire. Aucun doute, des individus ont forcé le portail. Mais à première vue, tout le matériel est en place et dans le parc, les chevaux et les poneys poursuivent leur nuit sans montrer le moindre signe de perturbation. Ce n'est qu'au lever du soleil que la directrice technique du Poney Club, Melina Vidal a constaté la disparition de DBZ, Pirouette et Razmoket, trois de ses dix-neuf poneys. Ni une, ni deux, elle poste un message sur Facebook, prévient les 400 adhérents du club ainsi que les centres équestres de la région. Ce n'est qu'ensuite qu'elle prend contact avec la gendarmerie et dépose plainte contre x.

Pendant ce temps, le message posté sur Facebook fait son petit bonhomme de chemin et à 20h15, le mardi soir, Melina Vidal reçoit un coup de téléphone. "La personne a voulu rester anonyme. Mais elle m'a dit que ce mardi matin, vers 8h30, elle avait aperçu des gens en train de débarquer trois poneys d'un van dans le quartier de la Cigale à Nîmes. Mais il m'avait dit de faire attention car les gens étaient connus pour faire beaucoup de trafic." Alors le mercredi matin, la directrice technique du Poney Club s'est rendue sur les lieux indiqués par son contact anonyme. "J'ai vu mes poneys et aussitôt j'ai appelé la gendarmerie qui a contacté la police de Nîmes. Et finalement en fin de journée, j'ai pu récupérer mes poneys et les ramener au parc." Les trois poneys n'auraient subi aucune maltraitance.

Reste à savoir s'il s'agit d'un acte isolé... Les investigations de la police se poursuivent.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité