A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.

EMPLOI : L’auto-entreprise : une solution, pas une panacée !

Rencontre avec les différents partenaires de l'auto-entreprise à Alès. Ph DR/RM
Rencontre avec les différents partenaires de l'auto-entreprise à Alès. Ph DR/RM

Né le 20 février dernier, le réseau des auto-entrepreneurs du Gard (AE30) qui regroupe les acteurs du secteur CCI, Experts comptables, BGE, Centres de gestion, Mutuelle... organisait ce mercredi une seconde journée rencontre entre les partenaires et les entrepreneurs (ou candidats) au statut à Alès. Au programme : une conférence pour rappeler le cadre et les limites de ce dispositifs et des rendez-vous personnalisés pour répondre aux questions des intéressés.

Et elles sont nombreuses ! car si le statut d'auto-entrepreneur très médiatisé bénéficie d'une bonne image dans le public il reste dans le fond assez mal connu et parfois même assez mal utilisé. "Ce statut continue à intéresser le public et les chiffres le prouvent" explique Julie Charles à la CCI d'Alès. Lors du dernier bilan chiffré en mai 2013, il y avait 13400 auto-entrepreneurs inscrits dans le Gard (dont 70% économiquement actifs) pour un CA moyen qui tourne autour des 10.000 €. "Le dispositif reste donc très attractif pour ceux qui veulent créer une activité" poursuit Julie Charles. "Attractif , mais forcément toujours adapté à un public qui en connait souvent très  mal les contraintes réelles et les limites" explique Joaquim. Montalban du Centre de Gestion. "Dans les faits les auto-entrepreneurs se retrouvent parfois dans des situations pour le moins compliquées, comme dans le cas d'une mise en cause pour mal façon dans le bâtiment, sans aucune garantie décennale..."

Un cadre changeant

D'autant que le statut des auto-entrepreneurs est en passe d'être recadré par les propositions de loi qui risquent d'en changer considérablement la donne. Sur le plan de la fiscalité  les auto-entrepreneurs avec un plafond de CA inférieur à 32600 euros bénéficient actuellement du statut de la micro-entreprise mais ils bénéficient surtout sous ce seuil unique des avantages sociaux au niveau des charges accordée par le statut du micro social. Si le seuil du micro-social est ramené au dessous des 20.000€ (une des propositions de la loi), le statut d'auto-entrepreneur deviendra moins attractif pour bon nombre d'entre-eux. Jean-François Peyrouny à opté pour ce statut parce que la société pour qui il revend du matériel informatique ne pouvait lui offrir un emploi. Il facture ses bénéfices et propose également ses services aux particuliers sous le nom d'IPS (Informatique Print System) à Nîmes. "Cela fait moins peur que de créer une SARL avec toute les lourdeurs administratives et les charges fixes que cela engendre" explique-t-il, "l'évolution de la loi m'obligera peut-être à changer de statut." commente-t-il. "J'ai choisi l'auto-entreprise alors que j'étais toujours salarié, cela m'a permis de voir comment cela marchait avec la sérénité d'un emploi avant de prendre le risque, pour cela c'est super. Cela dit, j'ai encore beaucoup de questions dans le fonctionnement au quotidien c'est pourquoi je suis ici"

Entreprendre, mais comment ?

Serge Turc  est lui aussi salarié. "J'ai 53 ans et je n'ai qu'une journée de chômage à mon actif", alors comme il sent le vent tourner dans l'entreprise de chaudronnerie où il travaille, il se prépare à se lancer à son compte dans la petite ferronnerie ("et pourquoi pas la chaudronnerie, dit il, le matériel ça se loue et quand on veut on peut...!") avec le statut d'auto-entrepreneur. Aujourd'hui, pour lui comme pour les autres, le réseau AE30 : www.auto-entrepreneur-gard.com a décidé de proposer systématiquement un contact préalable avec un expert comptable, charge à ce dernier d'orienter par la suite le candidat ou l'auto-entrepreneur qui a sollicité le réseau vers les autres partenaires.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité