A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.PolitiquePolitique.

FAIT DU JOUR Les HLM de la Grand-Combe sauvés par le département

L'Arboux... la dernière démolition menée par l'office de l'habitat de La Grand-Combe. Ph DR/RM
Patric Malavieille sur le site de L'Arboux... la dernière démolition menée par l'office de l'habitat de La Grand-Combe. Ph DR/RM

Devenu trop petit et incapable de faire face aux charges d'entretien et de rénovation de son  parc, l'Office public de l'habitat du Pays Grand-Combien sera intégré dans l'office départemental Habitat du Gard. Une fusion validée la semaine dernière au conseil général et qui sera opérationnelle dès janvier.

Patrick Malavieille, Président de l'office, vice président du Conseil Général et maire de La Grand-Combe aura du batailler ferme pour transformer une situation de crise en une opération qu'il juge "gagnante" pour les deux entités. "Quand l'office a été crée après guerre La Grand-Combe était une ville champignon, nous avons eu jusqu'à 1200 logements dans le parc pour encore un peu plus de 950 aujourd'hui. La situation a changé. Nous sommes le plus petit office de la région et l'un des plus petits de France. Nous manquons de moyens et nous sommes entrés dans une crise structurelle. Près de 18% des logements sont vacants. Même si lors du dernier recensement La Grand-Combe a regagné 150 habitants, ces logements ne correspondent plus à la demande du public et surtout à ce que l'on construit aujourd'hui. Techniquement et financièrement, nous ne sommes  plus en situation de faire vivre la mission d'un office qui est de construire et de produire des logements sociaux adaptés." Un constat partagé par toutes les instances et qui avait rendu le projet de fusion avec Habitat du Gard quasiment incontournable, d'autant que celui-ci gère déjà des logements sur ce territoire.

Les Villas en Duplex à "La Pelouse" correspondent mieux à ce que les habitants veulent trouver aujourd'hui explique P. Malavieille. Ph DR
Les Villas en Duplex à "La Pelouse", qui  correspondent mieux à ce que les habitants veulent trouver aujourd'hui explique P. Malavieille. Ph DR

15 Millions investis sur place

"Dès lors je me suis attaché à ce que cette fusion soit gagnante-gagnante" explique Patrick Malavieille. Un Plan Stratégique du Patrimoine (PSP) prévoit en effet qu'une quinzaine de millions d'euros soient investis ici par Habitat du Gard.  "150 logements seront détruits et 600 seront rénovés" explique le conseiller général, "J'ai souhaité également que la proximité soit conservée". La réorganisation d'Habitat du Gard en deux agences Nord et Sud permettra ainsi de conserver à La Grande-Combe l'agence Nord qui gérera un parc de plus de 2500 logement et surtout conservera sur place l'intégralité  du personnel de l'office Grand-Combien (16 personnes).

L'opposition vote contre

Bien évidemment la semaine dernière au Conseil Général l'opposition a voté contre cette fusion qui selon l'UMP Laurent Burgoa "est le résultat d'une mauvaise gestion de l'office Grand-Combien qui pourrait même porter conséquence pour Habitat du Gard". "Nous faisons peut-être une bonne opération..." commente Patrick Malavieille "mais Habitat du Gard n'en fait pas une mauvaise ! Si l'opération avait été mal ficelée elle n'aurait pas été validée par la direction des finances publiques et ne se serait pas faite. "Notre politique de loyers bas et le nombre des logements vacants grèvent durablement nos recettes, mais nous avons moins d'impayés que la moyenne nationale". De toutes les façons, le scénario était écrit dans les grands lignes, puisque, lâché  par les banques privées, l'office Grand- Combien avait du emprunter 1,5 M€ à l'Etat, garantis par ... le Conseil Général et qui doivent être transformés en subventions dans le cas de la fusion !

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR Les HLM de la Grand-Combe sauvés par le département”

  1. Très bonne opération pour le pays grand combien qui va pouvoir bénéficier d’un programme d’investissement important,d’une agence d’habitat du gard et des personnels maintenus sur place.
    Étant nîmois et suivant les problématiques de logement social,je trouve que malavieille s’est plutôt bien débrouillé.
    Inontestablement,son carnet d’adresses l’a aidé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité