Faits DiversFaits divers.

NÎMES. Jets de pierres : Les bus pris pour cible

Photo d'illustration DR/OG
Photo d'illustration DR/OG

Hier, mercredi 23 octobre, toute la journée, des individus se sont "amusés" à jeter des pierres sur les bus circulant sur la ville de Nîmes. Ça a commencé à 13 heures sur le bus tango 303 qui roulait entre la rue Puccini et la rue Bellini. Puis à 17h47, au Chemin-Bas d'Avignon, au cœur de la zone de sécurité prioritaire, à l'angle de la rue Jean Moulin et de la rue Commandant L'Herminier, le bus 288 de la ligne B07 est lui aussi pris pour cible. 19h15, dernier assaut et c'est un autre bus tango sur la ligne A06, à l'arrêt Saint-Pierre, rue Utrillo à Valdegour, qui en a fait les frais. Fort heureusement, lors de ces trois attaques, aucune personne n'a été blessée. Une enquête est ouverte.

S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “NÎMES. Jets de pierres : Les bus pris pour cible”

  1. La sécurité à Nîmes… un grand sujet.

    Sur un plan national la gauche se veut rassurante…
    Sur un plan local le Maire UMP Jean-Paul Fournier fait son dur, tout va bien mon capitaine.

    Mais les Nîmois voient bien ce qui se passe et éliront un maire FN en mars prochain. Et ils ont bien raison.

  2. je ne comprends pas que la police ne fasse rien ,il y a plein policier a Nimes ?que font ils? ou sont ils?nous ne sommes plus en sécurité et les chauffeurs agressés de plus en plus.apres ont s’étonnent qu il y ai des grèves dans les transports tango a Nimes

    1. La Police au lieu d’être aux aguets au bord des routes ou autoroutes à traquer
      une pseudo délinquance routière alors que les gouvernements complices autorisent les constructeurs à vendre des véhicules qui dépassent de très loin
      la vitesse autorisée,
      cette Police ferait mieux d’arpenter les quartiers et les campagnes.
      Ce n’est pas elle la plus fautive mais la Justice, sbire de nos élus, qui ne fait pas correctement son travail…

  3. Si le gamins qui ont fait cette connerie sont arrêtés quelle sera leur peine et qui va payer les dégradations ?
    De mon temps, ceux sont les parents des mineurs fautifs qui payaient les dégâts et
    en rentrant au foyer c’était ou une bonne fessée ou un bon coup de pied où je pense avec une sérieuse punition ou si beaucoup plus grave la maison de correction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité