A la uneActualité générale.ActualitésEconomieMédias.Personnalités.Société

ALÈS Christian Laborie « Cévenol de cœur » emporte le prix du Cabri d’Or

Christian Laborie reçoit le prix du Cabri D'or à Alès le vendredi 25 octobre. Photo DR/RM
Christian Laborie reçoit le prix du Cabri d'Or à Alès le vendredi 25 octobre. Photo DR/RM

Christian Laborie vient de se voir décerner à Alès le 27ème prix du Cabri d'Or pour son roman Les rives blanches publié aux Editions de la Cité. Nordiste d'origine, installé depuis 1978 dans les Cévennes, Christian Laborie qui se définit lui même comme un "Cévenol de coeur" a publié plus de quinze romans régionaux. Historien de formation, il aime à mêler l'histoire des Cévennes à l'histoire de France au fil des différents thèmes qu'il aborde. Avec Les rives blanches il  a choisi de s'intéresser à l'installation d'une famille de pieds-noirs dans la viticulture du coté de St Hippolyte-du-Fort.  "Mon fil directeur, j'allais dire mon personnages principal c'est toujours les Cévennes" commentait l'auteur ce vendredi à Alès. "Comme une plante, je me suis enraciné là ou je me suis installé pour vivre, c'est pourquoi je reçois comme un grand honneur cette  distinction qui me va "droit au cœur".

Le jury, présidé par Marion Mazauric, éditrice à Vauvert, composé de huit membres, tous professionnels du livre, avait à départager  seize ouvrages restés en compétition (liste ci-dessous). Cette année, le jury  a décidé d'innover en octroyant  une mention spéciale au récit D’autres vies que la nôtre, par Homéric aux Éditions Grasset. Un livre qui, bien qu'évoquant au travers de la vie animale "la Cévenne Universelle, celle de cette nature qui nous parle", ne se rapportait pas spécifiquement aux frontières géographiques des Cévennes.

Les rives blanches, l'histoire d'une famille de pieds-noir qui s'installe en viticulture prés de St Hippolyte du Fort. Ph DR/RM
Les rives blanches, l'histoire d'une famille de pieds-noirs qui s'installe en viticulture prés de St Hippolyte du Fort. Ph DR/RM

Les autres titres en lice

Bleus horizons, par Jérôme Garcin aux Éditions Gallimard. Le Vieux cévenol et l’Enfant, par André Gardies aux Éditions Le Rouergue. L’insoutenable vérité, par Marie Pialot aux Éditions Paulo Ramand. D’autres vies que la nôtre, par Homéric aux Éditions Grasset. « Habiter en Cévennes au Moyen Âge », Architecture vernaculaire dans les Hautes vallées des Gardon, par Isabelle Darnas aux Nouvelles Presses du Languedoc. Marc Bernard le Goût de la vie, par Alain Artus aux Nouvelles Presses du Languedoc. L’enfant secret de la Borie, par René Barral aux Éditions De Borée. Bleuvent, par Roger Faindt aux Éditions De Borée. Les rives blanches, par Christian Laborie aux Éditions de la Cité. Au-delà du sortilège, par Didier Marcy, Complices éditions. Au jardin de Léon, par Marielle Boisson, Complices éditions. Secrets de Fontvives, par Alain Delage aux Éditions De Borée. Au fil de Creil, par Philippe Lacoche aux Éditions Le Castor Astral. Polo Cippolo ou la véritable histoire de l’oignon doux des Cévennes, par Andrée Avogadri aux Éditions Esprit Média. De l’eau dans le gaz en Cévennes, par Anne Jercilof, Édition du bout de la rue. Le voyage du bambou entre Asie et Cévennes, par Hervé Grimal, Complices éditions.

L’an dernier c’est Michel Boissard qui avait remporté le prix  avec son livre : Jean-Pierre Chabrol, le rebelle, édité aux Editions Alcide. Ce prix dont c’est cette année la 27e édition, (la première en 1984 avait récompensé Pierre Rabhi pour son ouvrage Du Sahara aux Cévennes), est aujourd’hui doté de 5000€, couverts par une subvention accordée à l’Académie cévenole par la Communauté Alès Agglomération.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité