Actualité générale.ActualitésInsolite

TOUSSAINT Dix jours de marché aux fleurs autour des cimetières

Dix jours de marché au fleurs aux portes des cimetières. Ph DR/RM
Dix jours de marché au fleurs aux portes des cimetières. Ph DR/RM

A Alès, les vendeurs de fleurs sont installés depuis ce vendredi matin aux portes des cimetières. Dix jours durant ils proposeront les chrysanthèmes,  les cyclamens et autres fleurs destinées à fleurir les tombes des défunts. Une tradition qui ne se perd pas avec le temps, bien au contraire.

Eric Girgenti tient la boutique Alésia Flore à Alès. cela fait maintenant vingt ans qu'il installe ses étals devant les cimetières alésiens. "Je ne laisserai ma place à personne d'autre" dit-il "Au fil des années, je me suis fait ma clientèle, on se retrouve d'année en année, je vois même parfois aujourd'hui les enfants de mes premiers clients". Quand on lui demande ce qui a changé en 20 ans. Il répond "Pas grand chose en fait, le commerce a évolué certes, sur le plan des produits on a vu également arriver de plus en plus de chrysanthèmes  d'Espagne, de Hollande ou de Belgique, mais je leur ai toujours préféré les plants français qui sont pour loi de meilleure qualité". Et sur les comportements ? "Les gens qui ne viennent qu'à la Toussaint remplissent surtout une fonction sociale plus en rapport avec les relations familiales à entretenir qu'avec les défunts eux-mêmes" dit -il. Venir fleurir la tombe d'un parent à la Toussaint permet ainsi de "se montrer" au reste de la famille, même si on ne se voit plus.  "Bien sur il y a aussi tous les autres, ceux qui viennent plusieurs fois par an visiter les défunts et qui ne "manquent" pas cette date particulière".

Carine et Séverine. Du marché de l'Abbaye à Alès à celui du cimetière. Ph DR/RM
Carine et Séverine. Du marché de l'Abbaye à Alès à celui du cimetière. Ph DR/RM

Un peu plus loin Carine et Séverine ont quitté pour quelques jours leurs étals du  marché de l'Abbaye pour s'installer ici. "On prépare ces ventes presque deux mois à l'avance" explique Séverine qui en est à la sixième année. "Pour nous c'est simple, il faut un peu de tout dans toutes les couleurs et dans tous les prix. Il faut que le client ait le choix même si aujourd'hui on constate que nombre de personnes achètent les fleurs au supermarché au prétexte que c'est moins cher !" La crise est aussi passées par là ! Curieusement les chrysanthèmes ne se sont installé dans le paysage de la Toussaint  que progressivement. Au départ ces fleurs servaient surtout à fleurir les monuments et les tombes des soldats autour du 11 novembre.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “TOUSSAINT Dix jours de marché aux fleurs autour des cimetières”

  1. Installé à Nice depuis 1974 pour raison professionnelle je viens à Alès 6 fois par ans ayant de la famille au Cimetière d’Alès et je n’oublie pas de venir m’y recueillir, mais il est vrai que certaines personnes viennent 1 fois l’an uniquement pour faire croire qu’ils ont du Cœur. Ces gens, ont oublié qu’ils étaient des Mortels , et qu’il y a une Justice DIVINE. Je serais à Alès pour 5 jours dans la famille. Surtout ne pas oublier d’ou l’on vient, et ou l’on VA n’est ce pas ?…………. Salutations!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité