ActualitésPolémique.

GARD Le Préfet concerné par la cause de la communauté harkie

Le préfet du Gard Hugues Bousiges. D.R/T.D
Le préfet du Gard Hugues Bousiges. D.R/T.D

Le 1er novembre dernier, Mathieu Arrag, président de la coordination Harkie, plantait sa tente sur l'avenue Feuchères, devant la Préfecture. L'homme reprochait au Préfet de ne pas tenir compte de la situation des familles harkas et de n'avoir jamais cherché à établir le dialogue. Après avoir menacé de passer la nuit dehors, il semblerait finalement que tout soit rentré dans l'ordre. Mathieu Arrag a été reçu personnellement par Julie Bouaziz, la Directrice de Cabinet du Préfet, et a pu évoquer "sa situation personnelle ainsi que la cause harkie", fait savoir un communiqué de presse envoyé par la Préfecture. On apprend enfin qu'à l'issue de l'échange, le président de la coordination harkie a décidé de lever son campement.

Dans ce même communiqué, le Préfet Hugues Bousiges tient à rappeler qu'il a eu des contacts avec la communauté harkie à plusieurs reprises et notamment en "décembre 2012 lorsqu'il avait reçu M. Ali Laidaoui, ancien combattant harki et Président de l'Association des Rapatriés Anciens Combattants d'Afrique du Nord". C'est dit.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité