ActualitésPolémique.

NÎMES Des centaines de manifestants protestent contre la réforme des rythmes scolaires

Manifestation contre la réforme des rythmes scolaires à Nîmes
Manifestation contre la réforme des rythmes scolaires à Nîmes

Des professeurs, des parents d’élèves et même des écoliers. Le cortège d’environ 300 personnes, qui est parti de la Maison Carrée vers 14h30 pour rejoindre la Préfecture, avait des airs de cour de récréation, à la sortie des classes. Ce moment où tout le monde discute. Sauf que ce jeudi après-midi, les cris habituels des enfants étaient suppléés par ceux de leurs géniteurs à coup de « rythme scolaire abrogation ». Parmi les nombreux manifestants, l’association des Parents d’Elèves Indépendants (APEI) de Beaucaire et l’une de ses représentantes, Carole, banderole à la main : « Je suis contre la totalité de la réforme. Elle est précipitée. D’accord pour une réforme mais pas n’importe comment et n’importe quand. A Beaucaire, ça représente 500 000 euros, on les trouve où ? », interroge la beaucairoise.

Carole, représentante de l'APEI de Beaucaire
Carole, représentante de l'APEI de Beaucaire

Lucrèce Tebani, permanente à la coordination des syndicats CGT, n’est pas davantage emballée : « L’Etat ne concerte personne et se désengage de tout. Pour les animateurs périscolaires, par exemple, cette réforme désorganise complètement le fonctionnement des établissements. Il y a aussi beaucoup trop d’inégalités en fonction des territoires. Enfin, pour les maternelles, les enfants sont en pleine sieste à 15h30. On va devoir les réveiller ! Non, il faut tout revoir ». En milieu d'après-midi, le Préfet a reçu et écouté les arguments avancés par une délégation avant qu'une centaine de personnes se rejoignent pour une assemblée générale durant laquelle il a été prévu une motion pour continuer le mouvement. "On va essayer d'élargir le mouvement à toutes les associations. On fait tout ça pour le bien être des enfants", conclut Lucrèce Tebani.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité