Actualité générale.ActualitésEconomieEconomie.Insolite

ALÈS Un service civique au profit de la culture gitane

Gaby Baptiste, Harmonie Clément et Evelyne Barret pour un service civique afin de promouvoir la culture gitane à travers sa musique. Ph DR/RM
Gaby Baptiste, Harmonie Clément et Evelyne Baret pour un service civique afin de promouvoir la culture gitane à travers sa musique. Ph DR/RM

Harmonie Clément a entamé une période de six mois en service  civique au service de l'association "Rumba is Compas" qui promeut la culture gitane au travers de sa musique. Un dossier mis en place par la Mission Locale d'Alès.

Parmi les outils permettant l'insertion des jeunes dans le milieu professionnel la Mission Locale dispose de l'agrément national qui lui permet de recruter des jeunes en service civique. "Il s'agit d'une passerelle vers l'emploi" explique Evelyne Baret, directrice dela Mission locale que préside J. Foulquier. "Les jeunes y découvrent le cadre d'un emploi (horaires, règles responsabiltés) et témoignent de leur motivation. C'est un temps d'expérience qui valorise leur CV et favorise leur accession à l'emploi". Techniquement, le service civique s'adresse aux jeunes de 18 à 25 ans pour des missions exclusivement tournées vers le public, d'une durée de 6 mois renouvelable et sur la base de 24h par semaine. Ils reçoivent pendant la période une formation citoyenneté et secours civiques 1er niveau. La mission locale a ainsi permis le recrutement de 18 jeunes et il seront entre 25 et 28 à profiter de ce dispositif fin 2013.

Promouvoir la culture gitane

Pour Gaby Baptiste, président fondateur de l'association Rumba is Compas qui œuvre à Alès pour la promotion de la culture gitane au travers de sa musique, ce service civique constitue une véritable opportunité. "Nous avons trouvé auprès de la mission locale toute la logistique nécessaire pour la recherche et les entretiens "d'embauche" d'Harmonie Clément". (C'est la mission locale qui recrute et signe un convention de mise à disposition des jeunes). "C'est un événement important pour nous, en effet, quand on parle des gitans, c'est souvent les mauvais côtés que l'on met en avant. Là nous participons à la formation d'un jeune et en plus Harmonie va contribuer par son travail de tous les jours à valoriser l'image de notre culture". Poursuit-il.

Une mission très motivante

"Je vais contribuer à créer quelque chose de nouveau, c'est très motivant" explique Harmonie Clément, 24 ans, "Il s'agit de mieux faire connaître l'association, accueillir les nouveaux adhérents, faire découvrir la rythmique Rumba is Compas et aussi favoriser l'accès du public à la culture gitane. Tout cela est nouveau pour moi, c'est un formidable challenge". Pour Evelyne Baret, c'est précisément cette motivation qui constitue le meilleur atout pour l'avenir. "Un jeune qui effectue six mois de service civique est forcément motivé, cela constitue un élément très concret pour les entreprise qui embauchent. C'est parfois le sésame qui manque au jeunes".

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité